L’interview de François, aux Philippines

IMGP2154

François est un jeune homme de 23 ans qui a décidé d’effectuer son année de césure aux Philippines.

 

 

 

 

 

cate-philippinesOù est-ce ?

Il s’agit d’un bus aux Philippines.

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : François
Age : 23 ans
Situation personnelle : Célibataire
Situation professionnelle : Etudiant en césure
Pays et ville d’origine : Vannes, Morbihan
Pays et ville d’accueil : Manille, Philippines
Date de début d’expatriation : Premier séjour aux Philippines (6 mois) en Décembre 2011. Je suis par la suite retourné dans le pays en Décembre 2012 avec un retour prévu en Juillet 2014.
Motif de l’expatriation : Le premier motif de mon départ était de partir loin pour un semestre d’étude, et ensuite tout s’est enchainé, stages, voyages etc.
Blog : http://www.experience-philippines.com/
Site web : www.destination-philippines.fr
linkedIn : http://www.linkedin.com/

Présentez-vous ?

Comme mentionné plus haut, je suis François, un Breton de 23 (de Vannes plus précisément). Je suis étudiant en école de commerce à Rennes. Ma décision de partir aux Philippines est venue presque par hasard, à 20 ans j’ai eu l’opportunité de partir en échange universitaire, je recherchais l’aventure, loin de chez moi, et tout simplement c’est le pays de la liste qui s’y prêtait le plus.
Quelques semaines plus tard je quittais la grisaille Bretonne pour atterrir sous le soleil de Manille. Passer de 60.000 habitants à 12 millions dans une des villes les plus densément peuplées au monde, ça fait un choc !

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Le blog s’appel experience-philippines.com, il est rattaché à l’agence de voyage Franco-Philippines pour laquelle je travaille sur la saison 2014 : Destination Philippines. Je ne suis pas le seul à écrire des articles, le but est de partager des anecdotes, des histoires « extraordinaires », les coutumes locales, tout ce que les livres de voyage ne proposent pas vraiment.

Où vivez-vous actuellement ?

Actuellement j’habite à Manille, plus précisément Mandaluyong (une des 16 communes formant Metro Manila). Manille est le centre névralgique des Philippines, mais pas forcément des plus simples pour y vivre. Manque crucial d’infrastructures de transport, des embouteillages (beaucoup plus importants que certaines autres mégapoles que j’ai visité), pollution, le bruit etc. Des détails qui ont tendance à s’accumuler et qui rendent parfois le quotidien un peu pénible, mais on finit par s’y faire !

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

On va dire que j’avais une vie normale, j’entends par là, études, voir des amis, ma famille, faire du sport… Ce que tout le monde fait plus ou moins. Et c’est justement pour cela que j’avais envie de partir, faire quelques chose de nouveau, dans un endroit ou personne (ou presque) ne voyage. Avec ma valise et mon sac à dos, je suis monté dans l’avion, sans peur ni a priori, juste l’excitation du départ

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

La raison première, surtout à 20 ans, c’est la curiosité et l’aventure ! Evidement la raison principale c’était les études, mais le but aussi c’est de découvrir le pays d’accueil, la culture les gens etc. Sans prendre en compte tout ces facteurs, j’aurai pu rester en France étudier.

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Mon premier grand départ, j’ai eu tendance à emporter un peu trop de choses, l’erreur du débutant je suppose, envie de ne manquer de rien. Je me suis vite rendu compte que seulement la moitié de mes affaires me suffiraient. C’est comme ça qu’on apprend, lors de mon deuxième voyage j’ai fortement allégé mes valises, et de toute manière cela ne revient pas trop cher de se faire une garde-robe sur place.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Pour être honnête mes premiers pas sur le sol Philippin furent plutôt impressionnants, j’ai atterris un 31 décembre à 18h. Ma maitre de stage m’a réceptionné à l’aéroport avec mes amis et nous avons traversé la capitale en taxi pour rejoindre notre hôtel. Un soir de nouvel an à Manille, les feux d’artifices explosent de tous les côtés, de la circulation, un brouhaha énorme … Surpris par ce côté presque anarchique en comparaison à ma petite ville de Bretagne, j’ai tout de suite adoré ce dépaysement.

Pour la question des logement, il n’est pas trop difficile de trouver quelques chose, ensuite la location n’est pas aussi bon marché que l’on pourrai croire, surtout si on recherche quelque chose de propre et meublé… A présent je connais les bonnes « combines », comment et où chercher un appartement, les prix moyens etc. Tout un tas de choses que l’on apprend à connaitre qu’après avoir passé un peu de temps dans le pays.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Pour ma part, lorsque l’on est à l’étranger, on rencontre plus de gens, des personnes inattendues parfois, et c’est ce qui rend cette vie plus excitante, car en France, on fréquente ses amis, et on est moins ouvert à l’autre. En revanche ce qui plait le moins c’est l’éloignement.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Il y a énormément de différences, mais selon moi la chose à laquelle je pense assez régulièrement c’est la nourriture Française. C’est une des choses que j’aime le moins ici, dès que l’on veut manger quelque part on se retrouve presque inévitablement dans une chaine, et très peu de petits restaurants indépendants avec de la cuisine « authentique ». Cependant, cela est valable pour Manille, mais dès je l’on sort de la capitale, pour aller sur les îles et dans les montagnes du Nord de Luzon, on y mange très bien, poisson, légumes et fruits frais sont au menu ! Je continu ma lancé sur les points négatifs, l’attente et le rythme assez lent des gens. On perd un peu patience au début, mais à présent je m’y suis habitué…

Et heureusement bien sûr le pays a ses avantages, et sans hésiter je vais citer les gens, les Philippins sont souriants, généreux et accueillant. C’est grâce à eux qu’on se sent bien aux Philippines, et je dirai même que c’est l’une des raisons principales pour lesquelles je suis encore ici.

IMGP0560

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

  • La mentalité des locaux

Les Philippins sont curieux surtout auprès des étrangers (qu’ils appellent les Americanos : Caucasiens). Ce sont des gens souriants serviables qui savent vraiment vous mettre à l’aise. Parfois je dirai cependant qu’ils sont un peu immatures sur certains points (sans que ce soit un reproche). Mais c’est justement le fait qu’ils vivent simplement et ce côté un peu « enfantin » qui font ce qu’ils sont et qu’on se sent bien en leur compagnie.

  • Le climat

Un climat assez avantageux sur l’ensemble de l’année (Octobre – Juin permet de profiter des excursions dans les provinces, un été très chaud de févriers à Mai et une saison des moussons qui commence fin Juin jusqu’à Septembre. Et malheureusement, les Philippines sont frappés par une vingtaine de typhon par an (davantage entre Juillet et Décembre) dont certains, peuvent être très meurtriers : je fais référence bien évidement au Typhon Haiyan (nom local : Yolanda) en Novembre dernier.

  • Le logement

Pour les appartements, je suis passé par des sites de petites annonces (sulit.com/Olx.com, ayosdito.com). Aussi, il suffit de repérer les immeubles dans le quartier recherché et vous demandez à la réception si quelque chose est libre et ils vous donneront les contacts des propriétaires. En général les conditions sont de l’ordre de 2 mois de caution et un mois d’avance. Il faut bien préciser un état des lieux que vous faites signer (les Philippins ne le font pas naturellement), ça évite les complications à la fin du contrat de location. Pour information il est quand même plus difficile de trouver des locations sur le court terme (inférieur à 1 an).

  • La nourriture

Pour être honnête, je ne suis pas tombé amoureux des Philippines pour la nourriture. Beaucoup de friture par exemple, assez gras cependant, encore une fois on mange très bien dans les îles (nourriture fraîche et bien cuisinée). Le manque le plus prononcé ici, c’est la viande de boeuf, pas facile de trouver un bon steak, ou alors il faut y mettre le prix !

  • Les vacances

Je ne suis pas vraiment le même parcours qu’un salarié typique car je suis toujours étudiant/stagiaire, mais en générale les vacances sont de l’ordre de 15-20 jours par ans. A savoir qu’aux Philippines beaucoup de jours sont fériés, donnant la possibilité d’avoir des weekends prolongés.

  • La santé

Pour être franc, si j’ai un petit problème de santé je vais dans une clinique locale (remboursé par ma mutuelle française) et sinon si j’ai de plus grosses complications nécessitant une intervention (ce qui ne m’est pas arrivé par chance), dans ce cas là c’est simple si j’ai un délais je rentre en France et me fais hospitaliser la bah !

  • La conduite

Le permis international suffit, mais cela ne veut pas dire que c’est facile de conduire aux Philippines et plus particulièrement à Manille. Il n’y a pas vraiment de code de la route (du moins on ne dirai pas qu’il y en a), il faut savoir manier le klaxon et faire des appels de phares pour se frayer un chemin.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

Beaucoup de choses sont bon marché, presque tout pour ainsi dire quand on vient de France. Néanmoins certaines choses sont plus chères comme l’électricité, abonnement internet/téléphone et si vous souhaitez bénéficier de grandes marques à prix cassé ce n’est pas l’endroit.

IMGP0777

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

La lenteur générale des choses, des décisions longues à être prise…

Une logique que parfois nous ne partageons pas avec les locaux, mais cela relève de la culture.

Ce qu’il faut bien garder en tête c’est que comme dans toute expatriation peu importe le pays, même si certaines choses nous agacent, ce sont NOUS les étrangers, et c’est donc à NOUS de nous adapter.

Une choses importante à savoir, c’est que les Philippins sont très sensible aux remarques en publique, les moqueries intentionnelles etc. Donc à éviter !

Est-il facile de partir en weekend ?

Le dessus je pourrais en écrire des pages ! Il y a énormément de choses à faire aux Philippines ! 7107 îles à découvrir, de la plongée, du surf, de la marche, du wakeboard et tout cela pour des prix abordables. Lorsque l’on aime être dehors, c’est sur que les Philippines ont un gros avantage sur ce point.

Racontez-nous une anecdote ?

Une anecdote un peu spéciale, je me suis rendu à Tacloban (3 mois après le Typhon). Evidement je ne suis pas habitué à ce genre de scénario et je ne me sentais pas vraiment rassurer d’y aller seul. C’était ce que je pensais avant, lorsque je suis arrivé dans la ville, quand même très touchée, les gens me souriaient et me parlaient et non pas pour obtenir quelque chose moi, mais simplement par curiosité. Par la suite je me suis retrouvé à faire des paniers au basket dans une zone qui avait été submergé quelques semaines auparavant, c’est vraiment quelque chose d’inattendu que j’ai pu vivre, et que je n’oublierai pas.

Racontez-nous une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

Généralement le matin je prend un bus pour aller au bureau, cela met 45 minutes mais je m’y suis fait. Ensuite un petit déjeuné sur la route et direction les bureaux de l’agence de voyage (ma situation actuelle). Après une bonne journée de travail il y a de nombreuses choses à faire, boire un verre, aller au cinéma, faire du sport, se relaxer à la piscine… Et le weekend tout dépend de mes envie et de mon compte en banque, dès que je peux sortir de la ville, je le fais, il suffit de sauter dans un bus et partir à l’aventure le temps d’un weekend !

IMGP1914

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Très facile, les Philippins facilitent les choses ils faut le dire !

Avez vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

Pour continuer sur la question précédente, il est très facile de rencontré des locaux, c’est ce qui vraiment plaisant lorsqu’on projette de rester un moment dans le pays et surtout lorsque l’on voyage seul.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Oui quelques-uns, et ça fait vraiment du bien de temps à autre de se retrouver pour discuter.

Connaissez-vous la langue du pays ?

Le Tagalog est la langue des Philippines mais cependant l’Anglais y est la langue officielle. Très pratique dans la vie de tous les jours, car en général les Philippins parlent assez bien l’Anglais. Par contre du fait de cette facilité à communiquer avec l’anglais, je suis plus « fainéant » pour apprendre le Tagalog, je connais cependant quelques expressions et certaines bases mais rien de très avancé.

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

Les Philippines est un pays pauvre, et lorsqu’on voit que gens joyeux, souriants et accueillant on se rend compte que l’on est très « conditionné » en France, à se plaindre pour des choses dérisoires.

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d’origine ?

Les deux fois où je suis venu en Asie 6 mois la première fois et 1 an et demie la deuxième, je ne suis pas rentré en France. Je voulais voir si je pouvais m’en sortir loin de chez moi sur le long terme. Mis à part quelques rares moments un peu difficiles, l’expérience est concluante et je me suis habitué à ma vie ici, à vivre loin.

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Evidement que ça me manque, et heureusement que des outils comme Skype et Facebook existent pour garder un minimum contact avec la France, sachant que par courrier … une carte postale met presque 1 mois à arriver au pays …

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Je vais devoir rentrer pour suivre une dernière année de Master, mais ensuite l’objectif est de repartir travailler quelques années en Asie pour commencer, et la suite … je ne la connais pas encore ! Tout dépendra des rencontres, des opportunités et nouvelles découvertes que je vais faire !

IMGP0814

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Oui sans hésiter, j’ai été beaucoup trop baigné dans la culture pour en sortir indemne !! Je suis beaucoup plus autonome, plus « démerde » pour être franc. Les voyages sont aussi l’opportunité de vivre des galères et c’est justement ça qui marque le plus et qui m’ont fait changer. Je suis devenu plus tolérant, en apprenant beaucoup des autres, en découvrant un nouveau mode de vie.
Et pour finir, aux Philippines on se sent moins stressé, du moins c’est ce que je ressens en prenant du recul.

Comment vous voyez vous dans le futur ?

La question de m’installer ici aux Philippines pour quelques années me trotte dans la tête … mais énormément de choses peuvent changer mes plans donc je verrai bien au moment venu !

Conclusion

Les Philippines est un pays que peu de monde connait (je parle pour les français), ou alors connu par la sur médiatisation des conséquences du Typhon Haiyan. C’est un pays superbe, ou il est encore possible de profiter de la faible fréquentation des touristes pour vivre des moments privilégiés. Que se soient ses habitants, ses plages, la plongée ou encore les rizières, tout est là pour accueillir ses visiteurs.

IMGP2239

Retrouvez François sur son blog

Le blog de François : http://www.experience-philippines.com/

experience_philippines

Remerciements

Merci à François d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie aux Philippines !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à François sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Il se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.