L’interview de Marjorie, en Martinique


champ de banane

Marjorie et son chéri se sont installés en Martinique pour une durée de 4 ans. Ils nous racontent leurs impressions de vie.

 

 

 

 

 

martiniqueDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Marjorie
Age : 28 ans
Situation personnelle : en couple avec un enfant
Situation professionnelle : J’ai un master en droit privé et une formation dans l’immobilier. Actuellement Mère au foyer.
Pays et ville d’origine : France – Narbonne
Pays et ville d’accueil : Martinique – Schoelcher
Partenaires d’expatriation : Mon conjoint et ma Crevette
Motif de l’expatriation : Mutation professionnelle
Blog http://carnetdetipiment.com

Présentez-vous ?

Marjorie, 28 ans originaire du sud de la France, maman d’un petit garçon de 18 mois. J’ai également vécu en Ardèche avec mon conjoint avant de rejoindre l’Île aux Fleurs. Cela fait maintenant 2 ans que nous sommes installés en Martinique. J’ai travaillé dans l’immobilier ainsi que dans le bâtiment, puis dans le milieu de l’éducation. Je suis passionnée par la photographie, les voyages et la cuisine.

Quel est l’adresse de votre blog ?

http://carnetdetipiment.com
Au départ, le blog avait pour but de garder contact avec la famille et les amis de métropole en leur montrant notre quotidien sur l’île. Au fil du temps, il est devenue un carnet de voyages pour les curieux de nature ou les vacanciers à la recherche d’endroits à visiter, de plages à découvrir … Mais également pour les futurs expatriés en quête de réponse sur la vie en Martinique et aux Antilles en général.

Où vivez-vous actuellement ?

Nous résidons à Schoelcher (sur la côte caraïbe) depuis 2 ans, dans le cadre d’une mutation professionnelle de mon conjoint. Il nous reste deux ans à faire avant notre retour en métropole.

Anse Michel

Anse Michel

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

Avant notre expatriation, on avait une vie « normale » : on habitait en Ardèche, on bossait et on profitait de nos temps libres avec les amis et la famille. L’Homme a vendu sa voiture avant notre départ, et on a gardé la mienne. On a également laissé notre chat aux beaux parents, que nous comptons récupérer maintenant que nous avons emménagé dans une maison.

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ? Le travail ? Le goût d’une nouvelle culture ? Le désir de changer de vie ? Le désir d’aventure ? Un meilleur niveau de vie ? La fiscalité ?

Tu as tout résumé dans ta question, exception faite de la fiscalité ! Nous avons pris ensemble la décision de faire une demande de mutation Outre Mer, qui à notre plus grande joie et étonnement a été acceptée.

Carnaval

Carnaval

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Une fois l’annonce faite à la famille et aux amis (pas facile surtout que nous venions d’apprendre que j’étais enceinte), nous avons contacté des déménageurs. On a fait une liste de ce qu’on allait prendre dans le container et laisser au garde meuble. On a vendu une de nos voitures, laissé le chat en pension chez les beaux parents le temps de voir où on allait tomber. Le déménagement en lui même s’est relativement bien passé, il nous manquait un carton à l’arrivée (il s’était mystérieusement envolé) mais dans l’ensemble aucune casse et on a eu le container le lendemain de notre arrivée. Pendant deux ans, on a été dans un F3 et dernièrement on a emménagé dans une maison avec jardin. C’est le petit loulou qui est content !

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Comme notre déménagement s’effectuait dans le cadre d’une mutation professionnelle, nous n’avons eu aucun soucis pour trouver un logement puisque il était fournie. Mon conjoint a tout de suite attaqué le travail. Pour ma part comme j’étais enceinte, j’ai eu quelques difficultés pour trouver du boulot. Et maintenant que je suis maman d’un baby boy, cela n’arrange pas les choses. Concernant les démarches administratives, on a pas mal déchanté mais finalement tout s’est arrangé (transfert de dossier, perte de papiers par les bureaux …). Au fur et à mesure, on s’est calqué sur le rythme antillais (pas facile au départ surtout quand on arrive de métropole et que l’on a l’habitude que tout soit fait de suite). Ce qui nous a le plus frappé lorsque l’on est descendu de l’avion : c’est le bruit ambiant (les insectes la nuit), l’humidité et la chaleur. Il fait « toujours » bon et chaud, rares sont les fois où on sort les jeans (quoi que dernièrement il nous arrive de sentir la fraicheur du soir, surtout en période cyclonique). On s’est vite habitué aux ondes de pluies qui ne durent que 5 minutes, aux cocotiers et aux eaux turquoises …

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est-ce qui vous plaît moins ?

Le dépaysement, les cocotiers, la mer, les gens … tout ! Sortir des sentiers battus, découvrir une végétation riche et luxuriante, une faune et une flore qui font rêver, une nouvelle culture, que l’on prenne le temps (« pani pwoblem »). La seule chose que je pourrais retenir de négatif est la vie chère (les courses, internet, le téléphone …).

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est-ce qui est mieux, qu’est-ce qui est moins bien ?

Le quotidien, le temps, tous les jours on découvre de nouvelles choses (endroits, gens …). Si le cout de la vie pouvait baisser ça serait encore mieux !

Cascade

Cascade

 

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

La Martinique se trouve pas très loin des côtes de l’Amérique du Sud (450 km à vol d’oiseau). Il y a environ 7000 km de distance avec la métropole et autant d’heures d’avion – soit 8h -. Il y a seulement 5h de décalage horaire en hiver et 6h en été.

  • Le climat

Il n’y a pas vraiment de saisons ici, mais si on doit vous donner un ordre d’idées il existe deux périodes :  Il y a la saison sèche (carème) de décembre à fin mai avec de grosses périodes de chaleurs et de sécheresse – l’eau étant à 26° C en moyenne 🙂 . Et il y a la saison des pluies dite période cyclonique (hivernage) de juin à fin novembre, il pleuvra beaucoup certes mais le soleil n’est jamais très loin.

  • Le logement

Notre logement était fournie par l’employeur de mon conjoint.

  • La nourriture

J’adore la cuisine antillaise ! Comment y résister, franchement ? Entre langouste grillée sauce au chien, les accras de crevette, les boudins créoles, le féroce d’avocat, le colombo de poulet, le poisson grillée … Et n’oublions pas les desserts : la banane flambée au rhum, le blanc manger coco, les sorbets (coco citron vert mon préféré, vendu par les doudous sur les plages) … Bref, il y a toutes sortes de légumes et de fruits exotiques à découvrir et n’oublions pas les épices que l’on trouve sur les marchés. Certes certains produits de métropole manquent mais en compensation, on trouve notre bonheur ici !

  • La scolarisation

Je n’ai pas vraiment de retour dessus car mon fils n’a pas encore l’âge pour entrer en maternelle.

  • Les vacances

Ce sont les mêmes vacances qu’en métropole, sauf qu’il y a des jours fériés en plus et la saison du Carnaval.

  • La santé

Pareil qu’en métropole sauf que les remboursements sont bien plus long.

  • La conduite

Si vous avez le permis de conduite, vous pouvez rouler en toute tranquillité. Attention toutefois à la conduite de nuit (c’est mal éclairé, certaines routes sont un peu abimées et il y a beaucoup de travaux en ce moment sur le grand axe de Fort-de-France).

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

On me demande souvent si les métropolitains sont bien accueillis en Martinique. Pour ma part, je n’ai jamais eu de problèmes. Il se peut que certains aient des préjugés mais c’est rare (allez 3% de la population) mais à côté de ça, les martiniquais sont des gens chaleureux, ouverts et avec qui on peut facilement discuter. Ils n’hésiteront pas à répondre à vos questions. Pour ça il n’y a pas de secret : un sourire, un peu de politesse (un bonjour/au revoir ne vous tuera pas) et n’hésitez pas à aller vers eux. Ils ne vous mangeront pas !

Avez-vous des «habitudes» ?

Ici, la vie commence plus tôt (les commerces et les administrations ouvrent dès 7h du matin) et on prend vite le rythme antillais.

Est-il facile de partir en weekend ?

Généralement les week ends sont très prisés ici par les martiniquais : on passe la journée à la plage avec la famille et les amis. De temps en temps, ça nous arrive de faire pareil mais on préfère profiter des plages en semaine car il y a moins de monde. Il y a beaucoup d’autres choses à faire le week end comme les jardins botaniques, les marchés, les rands ou encore les distilleries de rhum …

Décrivez-nous votre cadre de vie

On habite dans une maison avec jardin dans le bourg de Schoelcher. On a une jolie vue sur la mer ainsi que sur les Pitons du Carbet. Les colibris nous disent bonjour au petit dej’ et on vit au rythme des chants des oiseaux. Et même si on croise quelques bestioles (manicou, ravet ou autre nuisible), on se plait bien ici.

Racontez-nous une journée typique

Pour ma part, je vis au jour le jour : quand mon conjoint est en week end ou en vacances, nous partons nous balader sur l’île avec la Crevette. Sinon la journée, je m’occupe de mon bébé, on fait les courses, on va à la plage, on va voir des amis …

SONY DSC

 

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Oui.

Avez vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

On a fait quelques rencontres, mais on ne peut pas dire que l’on se soit fait de véritables amis.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

La famille et les amis sont déjà venus nous voir en Martinique. On a adoré leur faire visiter l’île et notre quotidien d’expat’.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Oui.

Chais Clément

Chais Clément

 

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

L’impatience ! Venez donc ici, ça vous changera la vie.

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d’origine ?

Nous sommes rentrés deux fois en métropole surtout pour organiser notre mariage qui aura lieu en septembre 2014 (donc encore un retour à prévoir). Après ça, on compte profiter des îles alentours comme la Guadeloupe, les Grenadines, Sainte Lucie …

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Les contacts que nous avons gardés sont ceux avec la famille et nos amis proches via Skype, FaceTime, le téléphone ou encore par les réseaux sociaux.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Oui, bien obligé puisque notre séjour ne dure que quatre ans !

Le marin

Le marin

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Grandit et évoluée oui, puisque je suis devenue maman. J’ai appris à être plus patiente et plus ouverte aux autres.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Profitez de l’instant présent et si l’opportunité se présente de vivre à l’étranger n’hésitez pas, foncez ! Et comme l’a si joliment dit Marcel Proust : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ».

Comment vous voyez vous dans le futur ?

A la découverte d’autres pays, d’autres horizons avec mes deux moitiés.

Dans quel coin du monde rêvez-vous de vivre ?

J’aimerai beaucoup aller à la Réunion et à Saint Pierre et Miquelon. Un de mes rêves serait d’arpenter les routes américaines, de surfer sur les vagues hawaïennes …

Où aimeriez-vous vivre une fois que vous serez à la retraite ?

C’est encore loin mais dans un endroit où je me sente bien et chez moi … Près de ma famille, de mes proches.

Champ de bananes

Champ de bananes

 

Retrouvez Marjorie sur son blog :

Le blog de Marjorie : http://carnetdetipiment.com/

carnetdetipiment

 

Remerciements

Merci à Marjorie d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie en Martinique !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Marjorie sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.