L’interview de Lucie, un an plus tard en Angleterre

Il y a un an, Lucie partageait avec nous ses impressions sur la vie en Angleterre.

Aujourd’hui, nous revenons vers elle pour prendre quelques nouvelles !

Lucie Angleterre

Habites-tu toujours en Angleterre ?

Je vis toujours au Royaume Uni, dans le Hertfordshire qui est une région juste en dehors de Londres (super accessible en train). Depuis le dernier entretien, j’ai déménagé dans une autre ville mais toujours dans la même région. Travaillant toujours à Londres, je dois pouvoir “faire mon commute” assez facilement tous les jours, je vis donc à 20 minutes de la gare de Kings Cross en train – c’est moins que beaucoup de gens qui vivent à Londres et utilisent le métro 😉

Qu’y fais-tu aujourd’hui ?

Ma situation professionnelle n’a pas changé, je travaille toujours pour un site de voyage, en contrat local. Pas de contrat d’expatrié pour moi 🙂

2013-05-12 12.14.04Aujourd’hui, qu’est-ce qui te plait dans ta vie à l’étranger, et qu’est-ce qui te plait moins ? Penses-tu t’être habituée aux choses qui te gênaient il y a un de cela ?

Je vis au Royaume Uni depuis 5 ans donc maintenant je suis vraiment habituée au mode de vie britannique.

La seule chose qui m’embêtait ici, c’est le temps: assez instable. On a chaud le matin, puis il pleut, ensuite il refait beau. Pas sûr que je m’y habitue un jour mais bon, ça pourrait être pire: il pourrait aussi pleuvoir tous les jours! (c’est un cliché qui a la vie dure, n’est-ce pas?)

 

As-tu découvert d’autres choses qui te plaisent dans ce pays ? Et qui ne te plaisent pas ?

Même si j’essaie d’être attentive à l’environnement qui m’entoure, je n’ai pas l’impression d’avoir remarqué tant de choses par rapport à l’an dernier. Ca arrive quand on vit dans le même pays plusieurs années, on s’habitue et on fait moins attention.

Est-ce qu’un an de plus te donne l’impression d’être encore davantage intégrée ?

C’est à peu près pareil je pense. Certains amis étrangers sont rentrés chez eux ce qui force à rencontrer d’autres personnes. Je travaille toujours dans un environnement international donc je suis toujours amenée à rencontrer des gens, même si souvent ça reste superficiel. Beaucoup de relation restent “superficielles” mais cela fait partie du lot de l’expatriation. Heureusement ce n’est pas systématiquement le cas.

Au final, je me rends compte que je ne me vois plus vraiment comme une expat mais plus comme une résidente au Royaume Uni: je fais tout comme un britannique mais je n’ai pas la nationalité.

Quel est ton bilan général de cette année passée ?2013-05-12 12.35.39

Bilan plutôt positif: je suis toujours en Angleterre, il y a bien sûr des côtés que j’aime moins mais en règle générale, j’aime bien vivre ici et côtoyer des britanniques, c’est un environnement très stimulant et j’ai besoin de ça (même si c’est vrai que ça ne convient pas à tout le monde).

Merci pour ces réponses et bonne continuation !