L’interview de Sonia, aux Etats-Unis


1091551_152043354999017_1229319306_n

Sonia, co-fondatrice du resqme nous racontent leur vie en Californie !

 

 

 

 

 

 

 

etats-unisDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Sonia
Age : 40 ans
Situation personnelle : Mariée et maman de 4 enfants
Situation professionnelle : Modèle, auteur de livres bilingues pour enfants a Solo Infinity, Inc, consultante en médias sociaux pour resqme, Inc. et écrivain pour le Global Education magazine (Brésil)
Pays et ville d’origine : France, Carhaix-Plouguer, Finistère
Pays et ville d’accueil : Santa Barbara, Californie
Type et durée du visa : Carte verte
Début de votre expatriation : Janvier 2008
Partenaires d’expatriation : Me, myself and I !
Motif de l’expatriation : Changement de vie et rencontre avec mon époux
Site/Bloghttp://resqme.com/FR/ et http://resqme.com/blog/

 

Présentez-vous ?

Née en France en Bretagne, j’ai écrit depuis l’âge de neuf ans. Je rédige mes premiers recueils en Normandie et au fil du temps, je laisse ma plume composer des chansons. Apres des études en psychologie, je décide de poursuivre ma vraie passion de jouer avec les mots. Des raisons familiales m’ont amenée aux États-Unis pour réaliser mon rêve d’auteur et lancer ma maison d’Edition en partenariat avec mon époux. Après avoir écrit ma première série de 12 livres « Les aventures d’Enzo », je me fait remarquer par le Global Education Magazine qui me propose d’écrire volontairement des articles tous les trois mois concernant les journées mondiales ou internationales. Parallèlement, je crée des slogans pour la vidéo de présentation de resqme, Inc. et mon image a été utilisée tout au long des campagnes de marketing. Je suis actuellement consultante en médias sociaux pour la société.

Maman de quatre enfants, j’adore écrire, les promenades à la plage, diner avec les amis, participer aux classes de Zumba et surtout danser la Salsa.

Quelle est l’adresse de votre blog ?

http://resqme.com/blog/

Nous écrivons et donnons la possibilités à d’autres blogueurs de proposer leur article sur la sécurité routière ou tout autre concernant l’automobile.

Nous pensons que plus nous aurons d’article sur la prévention routière, et ainsi faire connaître les outils de sécurité, nous pourrons diminuer les accidents sur la route et sauver plus de vies !

J’aime communiquer avec les autres, échanger, apprendre, comprendre, partager ainsi grandir notre vision au monde exterieur.

Où vivez-vous actuellement ?

Oui c’est la première fois que je vis à l’étranger.

J’ai quitté la France pour des raisons familiales et je suis resté à Santa Barbara en rencontrant mon époux. J’espère continuer de voir autre chose que les Etats-Unis. J’aime le voyage qui renforce les liens avec les autres. J’ai adoré le Mexique, Tahiti. J’aime donner de mon temps et être à l’écoute.

 

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

Une vie de famille avec un train train quotidien pesant et ennuyeux. Un chien, deux chats, 2 enfants, une maison, 2 voitures, un travail qui ne me satisfaisait pas. Par contre une vie très active, sport, soirée entre amis, ballade, hobbies, sorties…

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Le désir de changer de vie

ynqtEeXdMImYgXauXwTP5wsk9GBYCo3uk6NtNYSNbtA

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Je suis parti avec seulement des valises, nous avons gardé un pied à terre en France, ou toute mes affaires sont stockées. Je n’ai emporté que les objets sentimentales et affectifs.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

La première difficulté c’est la langue, l’accent, rencontrer les gens, cela ne semble pas être compliqué mais garder des contacts, c’est pour moi plus difficile. À Santa Barbara, les gens sont superficiels, tout le monde se connaît, mais que de loin ! C’est une magnifique ville mais oppressante. Je me suis inscrite à des groupes francophones mais les relations se sont tissé avec l’école des enfants.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Pouvoir s’ouvrir aux autres, échanger sur la culture et prendre le bon dans chaque pays, s’en nourrir. Ce qui me dérange c’est la différence trop flagrante d’un pays à un autre surtout quand on élève des enfants. On ne peut pas toujours appliquer toute l’éducation que l’on souhaiterait donner.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

La relation entre les jeunes et les moins jeunes. La tolérance ! Ici nous restons me semble t-il plus actif qu’en France, nous vieillissons peut-être moins vite aussi. Ici j’ai pas l’impression d’entendre parler de retraite, cela peut aussi être un point négatif. Il faut juste trouver un équilibre. Ce qui me plait le moins c’est l’éducation Californienne, la santé, la maladie peut effrayer car le coût pour se soigner est cher.

 

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

  • La mentalité des locaux

À Santa Barbara, les gens se montrent très zen, mais angoissés. Hypocrites et superficiels.

  • Le climat

Superbe ! Nous n’avons vraiment pas à nous plaindre. Par contre il manque terriblement d’eau. Les terres sont sèches d’où de nombreux feu.

  • Le logement

Nous avons trouvé facilement par l’intermédiaire d’une agence et amie française.

  • La nourriture

Le fromage est cher, mais dans l’ensemble nous mangeons bien français. Il nous maque surtout les plateaux de fruits de mer.

  • La scolarisation

Nos 4 enfants sont bilingues. L’aînée fait du home school. Un en high school, junior et preschool. Les horaires sont correctes et me permettent de travailler et d’avoir du temps avec eux. Ma fille va chercher son petit frère, les deux autres reviennent à pied jusqu’à mon office pour un retour à la maison en famille.

  • Les vacances

On prend une semaine par-ci par là, voir 5 jours ou un week-end. En famille, en été 1 mois avec un retour aux sources et visite de la famille.

  • La conduite

Oui j’ai dû repasser ma licence en Californie avec le code de la route.

11111559_10155392729400386_4473971487073020264_n

Avez-vous des «habitudes» ?

Nous parlons toujours français à la maison.

Est-il facile de partir en weekend ?

Oui la Californie est vraiment un bel État à visiter, riche en paysage et culturelle.

10605837_274326052770746_144358686_o

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Non, l’intégration a été difficile.

Avez-vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

Nous avons beaucoup de connaissance française et européenne. Nous aimons beaucoup retrouver notre culture, nos valeurs et la spontanéité sans programmer un barbecue 3 mois avant.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

J’ai un peu mal, trop française sur l’éducation et les valeurs.

 

Votre lien avec votre pays d’origine

A quelle fréquence rentrez-vous dans votre pays d’origine ?

1 fois par an.

Avez-vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Oui par skype, email, ou médias sociaux comme Facebook.

Avez-vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ? Pourquoi ?

Je n’y pense pas pour l’instant.

10428975_252307221639296_611866894_n

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

J’ai grandi, j’ai évolué et surtout je me suis nourri de bonnes choses positives.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Ne pas avoir peur de l’inconnu, s’adapter au plus vote à la culture sans oublier ses valeurs et ses racines !

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

En Polynésie.

Où aimeriez vous vivre une fois que vous serez à la retraite ?

Aucune idée, je n’ai pas suffisamment voyagé et j’ai encore le temps…

 

Retrouvez Sonia sur son blog

Le blog de Sonia : http://resqme.com/blog/

resqme.tm black.WSC

Remerciements

Merci à Sonia d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie à Santa Barbara !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Sonia sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.