L’interview de Julien, à l’Ile Maurice


ile-maurice-3

Julien, fondateur de expat.com nous parle de ses différentes expériences d’expatriations et notamment de sa vie actuelle sur l’île Maurice !

 

 

 

 

Carte_Ile_MauriceDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Julien
Age : 37 ans
Situation professionnelle : Entrepreneur
Pays et ville d’origine : France
Pays et ville d’accueil : Ile Maurice – Grand Baie
Début de votre expatriation : Juin 2007
Motif de l’expatriation : Emploi
Bloghttp://www.expat.com/fr/

 

Présentez-vous ?

Je me nomme Julien Faliu, je suis originaire de Perpignan, et je vis à l’étranger depuis 2003. A la fin de mes études j’ai vécu deux années à Londres, j’ai ensuite enchaîné sur Madrid en 2005, et je suis aujourd’hui installé à l’île Maurice, depuis 2007. Ingénieur en informatique de formation, et passionné par le parcours des expatriés, j’ai créé une plateforme participative dédié aux expatriés du monde entier, www.expat.com (anciennement connu sous le nom d’Expat blog).

Quelle est l’adresse de votre blog ?

J’ai fondé Expat Blog en 2005. Je travaillais alors entre l’Espagne et le Royaume-Uni. Je me suis rendu compte à quel point il y avait un manque d’informations terrain, de vécu, sur la vie à l’étranger. Pourtant, de nombreux blogs traitaient de ces points, mais n’étaient pas facilement accessibles sur internet. Expat Blog avait pour principal objectif de mieux les référencer. Ce fut un succès immédiat. J’ai eu alors la chance de faire connaissance avec des personnes de toutes nationalités, de toutes cultures et avec lesquelles je suis encore en contact aujourd’hui.

Expat Blog est devenu en quelques années un projet professionnel autant qu’une passion. Aujourd’hui, il a changé de nom et s’est transformé pour devenir le site de référence pour tous les expatriés et les futurs expatriés. Disponible en cinq langues, il compte 1,5 million de membres, qui peuvent accéder gratuitement à de nombreuses fonctionnalités (forum, guide pratique, petites annonces, rubrique événements, etc.) pour préparer et réussir leur projet de vie. Je suis à la tête d’une petite entreprise de vingt personnes, et oeuvre pour mettre en relation des personnes ayant la même passion et les mêmes questions.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis à Grand Baie dans le Nord du pays. Je suis venu à l’Ile Maurice dans le cadre d’une opportunité professionnelle pour quelques mois à l’origine. Je continuais en parallèle à développer Expat blog. C’est à cette époque que j’ai eu le déclic : faire de ma passion mon métier. Je suis alors resté à Maurice pour y créer ma société.

 

Votre vie avant votre expatriation

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Passionné de cultures étrangères, j’ai toujours voulu mener une carrière internationale. Je suis d’abord parti pour améliorer mon niveau d’Anglais, puis d’Espagnol. Aujourd’hui j’ai trouvé mon équilibre à l’île Maurice. Mais pourquoi pas partir dans une nouvelle destination dans quelques années ? Le monde est grand et il y a beaucoup de choses à découvrir.
ile-maurice-2

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Je me souviens avoir écrit un billet qui parlait de mon départ sur mon blog, qui résumait ma vie à 23kg. 23kg de possessions, de souvenirs, de rêves et d’ambitions. Ma valise sera forcément plus lourde aujourd’hui…

 

Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’accueil ?

Imaginez une nation qui corresponde parfaitement au cliché du peuple arc-en-ciel. Nous parlons là d’un pays, dont la population vit en parfaite harmonie, qui jouit d’une économie dynamique et qui a su garder les très nombreuses traditions de leurs ancêtres venus aussi bien d’Europe que d’Afrique, ou d’Asie. L’Ile Maurice a réussi à relever le défi de faire cohabiter 1,296 million d’habitants, tantôt catholiques, bouddhistes, musulmans, hindouistes, pour ne citer que les confessions religieuses principales, tout cela, dans un espace de 1865 km² !

  • La mentalité des locaux

Les Mauriciens sont traditionnellement accueillants et généreux.

  • Le climat

Le climat est tropical. Actuellement, nous sommes en été. C’est la saison la plus humide et pluvieuse. L’air est saturé d’humidité et le thermomètre peut atteindre 34 degrés. C’est le temps des tempêtes tropicales et des cyclones. L’hiver débute vers le mois d’avril, jusqu’en octobre. Sur le plateau central, les températures peuvent descendre jusqu’à 14 degrés. A ce moment-ci de l’année, les Mauriciens et les enfants s’habillent plus chaudement, jusqu’à mettre des tuques pour se protéger du froid. Pour un Canadien par exemple, cela peut prêter à sourire. Pour un Mauricien, c’est tout à fait naturel.

  • Le logement

De nombreuses offres sont disponibles. Elles sont accessibles auprès des agences immobilières, des journaux ou site d’immobilier locaux. Le mieux est ainsi de définir dans quelle région/ville l’on souhaite vivre avant de débuter ses recherches. Pour les visites, il suffit ensuite de prendre contact avec l’agence ou les propriétaires suivant l’annonce repérée. En général, une caution équivalente à un mois de loyer est demandée.

  • La nourriture

L’Ile Maurice offre l’opportunité de découvrir une multitude de saveurs ! Du cari au briani, en passant par le poisson aigre-doux, les gâteaux piments ou les naans, il y en a pour tous les goûts. La cuisine mauricienne reflète bien le multiculturalisme de la société : influences chinoise, indienne, créole, européenne… vous trouverez forcément votre bonheur côté gastronomie !

  • La scolarisation

Les bébés sont admis dans les nursery dès l’âge de trois mois. Le système éducatif mauricien étant basé sur le modèle anglo-saxon, il fait partie des priorités des autorités. Aussi, les enfants doivent être inscrits en maternelle dès l’âge de 3 ans, pour intégrer l’école primaire à l’âge de 5 ans. Les enfants peuvent intégrer une école publique, où l’enseignement est effectué en anglais. Les Mauriciens sont bien souvent trilingues, car le créole est très parlé dans les familles et le français est également couramment utilisé. L’éducation est gratuite du primaire au niveau tertiaire et les enfants ont l’obligation d’aller à l’école jusqu’à l’âge de 12 ans. Toutefois, l’Ile Maurice possède son université et de nombreuses facilités pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de l’enseignement supérieur.

  • Les vacances

Les salariés bénéficient d’un minimum légal de 22 jours de congés payés par an, après une année d’ancienneté. Il n’est pas rare, dans la fonction publique de voire ce chiffre doubler en fin de carrière.

  • La santé

A l’Ile Maurice, les services offerts dans les hôpitaux sont gratuits. Néanmoins, il faut s’armer de patience, car le délai d’attente peut être de plusieurs heures. Les médecins privés sont payants, ainsi que les médicaments achetés en pharmacie. Les Mauriciens peuvent souscrire une assurance santé, mais cette option reste souvent très chère par rapport au revenu disponible. Les employeurs peuvent également proposer une assurance santé à leurs employés, mais, encore une fois, ceci n’est pas obligatoire.

  • La conduite

Le permis de conduire français est valide pendant trois années. Il n’est donc pas nécessaire de repasser son permis si l’on décide de s’expatrier à Maurice. Par contre, un temps d’adaptation est nécessaire et il n’est pas déraisonnable de prendre quelques heures de conduite pour s’habituer au mode de conduite local. Comme au Royaume-Uni ou en Inde, les Mauriciens conduisent à gauche. C’est un peu déstabilisant au début, mais on s’y fait très vite. Par contre, les us et coutumes sont différents, les routes parfois étroites, et les trottoirs inexistants. La conduite peut donc être perçue comme plus dangereuse qu’en France.

  • Y’a-t-il de la censure ?

Il n’existe aucune censure de la part de l’état mauricien. La liberté d’expression est réelle.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

La plupart des produits importés d’Europe ou des Etats-Unis sont vendus au même prix qu’en Europe, ce qui est relativement cher pour les Mauriciens. Certains produits, tels que le vin, affichent des prix très élevés. L’Ile Maurice importe de nombreux produits d’Inde, d’Afrique du Sud et de Chine à des prix beaucoup plus compétitifs. En outre, Maurice abrite une industrie textile et agricole importante. Les vêtements, la nourriture locale, le poisson, les fruits exotiques, le sucre ou le rhum sont très abordables.

  • Est-il facile d’emprunter ?

Il est très facile d’emprunter. Les critères d’octroi de crédit ressemblent à ceux pratiqués en France et sont conditionnés par les revenus et les charges. Lorsque l’on est étranger, les emprunts sont néanmoins soumis à certaines conditions.

Avez-vous des «habitudes» ?

J’ai toujours mon accent du sud. Je me refuse à l’abandonner !

Est-il facile de partir en weekend ?

Il y a beaucoup d’activités à faire dans une île aussi touristique. L’offre de loisirs s’est beaucoup démocratisée et développée ces dernières années. En tant qu’île, tout est à proximité. Partir le week-end n’est donc pas nécessaire.

Décrivez votre cadre de vie ?

J’ai une vie somme toute assez simple… beaucoup de travail en semaine, et repos le week-end ! Le principal avantage de Maurice, c’est que je vis près de la mer, ce dont j’ai toujours rêvé.

ile-maurice-1

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Le multiculturalisme est un élément clé de la société mauricienne. Les Mauriciens sont très ouverts, prêts à échanger avec les autres et ont un profond sens du respect pour les différentes cultures.
Un bonjour chaleureux, un sourire, quelques mots échangés avec un inconnu dans la rue : l’ouverture d’esprit et la gentillesse des Mauriciens vous mettent tout de suite à l’aise. Il est ainsi facile de s’intégrer.

Avez vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

Les mauriciens sont très ouverts, et j’ai de nombreux amis à Maurice.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Oui, cela m’arrive régulièrement. Mon activité professionnelle me met en relation avec de nombreux expatriés, français mais aussi de diverses autres nationalités. Nous échangeons ainsi régulièrement sur le site, mais nous rencontrons aussi en dehors du site, notamment lorsque de nous organisons des rencontres Expat.com.

Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

Mo capav débrouillé ! Je n’ai pas pris de cours : en écoutant parler autour de soi, en s’imprégnant de la langue et avec un peu de volonté, on finit par comprendre la langue et la parler ! On retrouve en effet des mots, expressions tirées du français, ce qui, pour un francophone facilite l’apprentissage.

ile-maurice-4

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

Je rentre régulièrement en France, dans le cadre de mes fonctions, afin de rencontrer des clients ou de présenter Expat.com à des prospects ou des partenaires potentiels.

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d’origine ?

J’utilise régulièrement Skype pour joindre ma famille. Ce qui me manque le plus dans mon choix de vie, c’est avant tout ma famille, et mes amis.

 

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ? Pourquoi ?

Oui, mais pas tout de suite !

ile-maurice-5

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Vivre à l’étranger m’a en effet permis d’en apprendre beaucoup sur moi, et sur les autres. C’est une formidable expérience de vie que je recommande à toutes et à tous.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Je leur recommande de bien préparer leur expatriation. Une expatriation réussie passe par une phase de préparation minutieuse. Renseignez-vous à l’avance sur votre pays d’accueil, les formalités à effectuer et n’hésitez pas à échanger avec des expatriés déjà sur place: ils pourront vous fournir de précieux conseils.

ile-maurice-3

Le site de Julien

Le site de Julien : http://www.expat.com/

expat

Remerciements

Merci à Julien d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie sur l’île Maurice !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Julien sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Il se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.