Sophie, expatriée depuis 4 ans aux Etats-Unis, nous raconte sa vie au Texas !

 

 

 

 

etats-unisDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Sophie
Age : 43 ans
Situation personnelle : Mariée, 2 enfants
Situation professionnelle : Au foyer
Pays et ville d’origine : France, Aix en Provence
Pays et ville d’accueil : Texas, Fort Worth
Date de début de l’expatriation : Juillet 2012
Partenaire d’expatriation : Enfants et mari
Motif de l’expatriation : Le travail de mon mari
Blog : http://idvagabondes.blogspot.com

 

Présentez-vous ?

 

Nous sommes une famille de 4. Un Niçois, une Aixoise, une Varoise et mon mari est Breton. On a adopté un chat, Charlie, il est Texan!

Quelle est l’adresse de votre blog ?

http://idvagabondes.blogspot.com, au début j’ai écrit pour la famille et les amis, puis je me suis prise au jeu, et j’adore parler du Texas. C’est un état méconnu et souvent maltraité par le miroir déformant des médias. Les clichés ont la vie dure et j’ai envie de raconter ce qu’est réellement la vie ici. Les paysages sont grandioses et variés, les Texans sont sympathiques, et l’Histoire du Texas est riche et passionnante.

Où vivez-vous actuellement ?

Nous vivons au Texas depuis 4 ans. Nous sommes dans le Nord du Texas, entre Dallas et Fort Worth. C’était notre première expatriation et nous y sommes très heureux!

 

Votre vie avant votre expatriation

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Besoin de voir quelque chose de nouveau, de prendre une nouvelle respiration, de voir ce qu’il y a ailleurs.

 

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

La société de mon mari a tout organisé. Nos affaires sont parties en container. On avait trouvé une maison, on campait et on pique-niquait en attendant nos affaires. Le jour du départ, j’étais partagée entre la tristesse de quitter ma famille et l’excitation de découvrir notre nouvelle vie.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Ce qui nous plait ici ? Les voyages. Depuis 4 ans on a visité tellement d’endroits ! On a voyagé du Nord au Sud, d’Est en Ouest. En majorité des road trips et même avec Charlie le Cat. Et on a encore beaucoup à voir !

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Ici, je me sens en sécurité, c’est la grosse différence. Et puis j’apprécie l’optimisme et le patriotisme des Américains.

 

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

  • La mentalité des gens

Ils sont sympathiques et accueillants. Ils aiment les Français et sont toujours prêts à balbutier les trois mots de français qu’ils ont appris au lycée.

  • Le climat

Il n’y a pas UN climat au Texas ! On commence la journée sous la neige et on la finit en tee-shirt. A l’inverse, on peut perdre 20 degrés en quelques heures. J’aime que l’été dure près de 6 mois. Par contre, le risque de tornades est réel et m’angoisse au printemps et à l’arrivée de l’hiver.

  • Le logement

La société de mon mari sous-traite une agence immobilière du coin qui encadre la recherche de logements des expats. Notre agent nous a proposé des maisons suivant nos critères lors de notre « look and see trip ». Ça a donc été rapide.

  • La nourriture

Il y a une vraie gastronomie au Texas. On a découvert le brisket, une pièce de boeuf qui cuit près de 12 heures dans une sorte de barbecue-fumoir, ainsi que les black eyed peas, des haricots blancs avec un point noir au centre, le goût du BBQ texan; on est fan de la pecan pie aussi et puis on a découvert le Jalapeño, le piment vert que les Texans adorent, le Hatch, un piment du Nouveau Mexique dont les Texans raffolent et mettent partout au moment de sa cueillette, fin Août. On a découvert la vraie cuisine tex-mex, les vrais tacos, le ceviche et la boisson officielle du Texas: la Margarita ! Chaque Texan a SA recette et SON truc en plus.

  • La scolarisation

Ma fille est rentrée à l’école en 1st grade, niveau CP français, et a appris à lire et écrire en anglais. Le français a suivi tout seul. Mon fils est entré à l’école américaine en 5th grade, niveau CM2. Huit mois plus tard, il lisait Harry Potter en anglais. Ils travaillent très bien et on apprécie toutes les opportunités que l’école américaine leur offre. Ma fille est dans le club de course à pied, la chorale et le club de jeux de stratégie. Mon fils s’éclate dans la Band ! Je précise qu’ils vont à l’école américaine du quartier, qu’elle est gratuite et que les activités sont gratuites. A part l’achat de la trompette de mon fils.

  • Les vacances

Mon mari a conservé ses vacances françaises. Ce qui explique que nous ayons eu l’opportunité de voyager énormément depuis 4 ans.

  • La conduite

Inutile de repasser le permis, au Texas, on échange son permis français contre un permis texan.

  •  Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher 

Les restos, les fringues ne coutent pas cher, par contre s’alimenter sainement coute cher.

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités ?

Difficile de répondre. Le conservatisme de la majorité des Texans me choque mais il ne faut pas généraliser : les habitants des grandes villes comme Austin, Dallas, Houston sont progressistes. Le Texas fait partie de la Bible Belt et comme le chante Beyonce dans son dernier album, « une main sur le fusil, une main sur la Bible ». Mais il ne faut surtout pas caricaturer comme le font les médias : le Texas, c’est bien plus que ça. Oui, les Texans ont des armes, mais en 4 ans ici, je n’ai vu qu’un seul gars avec son 9 mm à la ceinture. La plupart des magasins interdisent l’Open Carry. Non, je n’ai jamais vu d’excité de la gâchette en 4 ans, et pourtant je vais tirer dans les shooting ranges. On a traversé l’Etat de nombreuses fois, et plus d’une fois je me suis dit que si j’habitais un ranch au milieu de nulle part comme beaucoup de Texans, j’aurais peut-être une arme ! La nature est bien plus menaçante ici que ce que l’on imagine de France.

Avez-vous des «habitudes» ?

Quand la saison de foot commence, nous allons voir les matchs du lycée du coin, qui a déjà été champion au niveau national, et on y retrouve toute la ville ! Le foot au Texas, c’est comme la religion, c’est TRES important ! Et puis le match de foot du Dimanche à la tv: Go Cowboys!

Est-il facile de partir en weekend ?

Oui, il y a beaucoup à découvrir et j’en parle souvent dans le blog. Il faut aimer conduire car les distance sont immenses, le Texas est plus grand que la France, mais ça vaut le déplacement !

Racontez-nous une anecdote

Toutes les fois où un américain nous entend parler français au rayon vin et nous demande conseil, ça nous fait rire. Comme la fois, peu après notre arrivée, où après plus d’une heure d’indécision au rayon vin on arrive à la caisse, fiers de notre trouvaille. Et la caissière: « C’est Dimanche, et le Dimanche on ne vend pas de vin avant midi ».

Racontez-nous une journée typique

Les journées ressemblent aux journées que l’on avait en France. La différence est plutôt liée au climat. Pendant environ 5 mois, on évite de sortir dans le jardin à part pour aller se baigner : entre la chaleur écrasante et les moustiques qui transportent des maladies graves, il vaut mieux trouver des activités à l’intérieur. Les mois de Janvier et Février sont les plus froids et il arrive que les écoles soient fermées ainsi que les sociétés si les routes sont rendues impraticables par les pluies verglacantes ou la neige ! Enfin, on reste à l’écoute de la météo de Mars à Juin, j’appréhende les tornades et d’ailleurs on vient d’entrer dans la période des orages d’automne…

Votre adaptation

Avez-vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

C’est le hic. Les Texans sont sympathiques et chaleureux, mais c’est très difficile de créer des liens profonds. Je crois que le fait de ne pas appartenir à une paroisse ne nous simplifie pas la vie. Nous n’allons pas à l’église et ici, c’est clairement le noyau de la communauté.

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

Le fait que le Français soit râleur: le Français n’est pas un mouton et j’aime ça!

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Oui, on a de la chance à notre époque de se parler quand on veut et surtout de se voir. Je pense souvent à ceux qui étaient expats avant internet. Je ne sais pas si j’aurais pu…

 

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Oui, j’ai gagné en tolérance. Même si je ne suis pas du même avis que la majorité des Texans sur certains points, j’apprends à comprendre leurs points de vue. J’évite l’affrontement dans les conversations et surtout j’écoute. Inutile de se lancer sur des débats politiques ou religieux, je suis française et ma culture et mon Histoire m’ont forgé des convictions qui sont différentes des leurs, il en va de même pour eux.  J’ai aussi clairement gagné en confiance en moi : la fameuse théorie de la zone de confort des expats!

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Soyez ouverts!

Comment vous voyez-vous dans le futur ?

J’espère continuer à voyager. Sinon, on s’ennuie non?

 

Retrouvez Sophie sur Internet

Le blog de Sophie : http://idvagabondes.blogspot.com/

Remerciements

Merci à Sophie d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie texane !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Sophie sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.