Marion est une professeur de français pour les étrangers qui s’est installée en Australie après avoir voyagé et vécu dans plusieurs pays !

 

 

 

 

australieDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Marion
Age : 30 ans
Situation personnelle : en couple sans enfant.
Situation professionnelle : Prof de français pour les étrangers (FLE) en Freelance, autres petits boulots en plus de temps en temps.
Pays et ville d’origine : Castres, France.
Pays et ville d’accueil : Dunsborough, Australie Occidentale.
Type et durée du visa : PVT 1 an pour commencer, puis Partner Visa / Visa De Facto.
Début de votre expatriation : Juin 2013
Bloghttps://voyagesdeprof.wordpress.com/

 

Présentez-vous ?

Bonjour à tous ! Je m’appelle Marion et j’ai 30 ans. Je viens de Castres dans le sud ouest de la France, et je suis ce qu’on peut appeler une expat en série ! Je suis professeur de français pour les étrangers (ou FLE pour les connaisseurs) et j’ai beaucoup voyagé dans le cadre de mes études et de mon travail (j’ai été dans le passé prof en Pologne, au Canada et en Angleterre!). Je suis une grande passionnée de voyages et j’ai également effectué pas mal de voyages en dehors de mon travail (Irlande, Chine, Etats-Unis, Nouvelle Zélande et j’en passe!). Je suis également partie en Australie avec un PVT il y a 3 ans : je suis finalement restée dans ce pays que j’adore, et maintenant je suis en couple avec un australien et je me suis lancée comme prof de français en Freelance dans la campagne australienne ! Je m’intéresse également beaucoup à la lecture et surtout à l’écriture, je suis donc devenue blogueuse et j’ai mon propre blog où j’écris mes récits de voyage !

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Mon blog s’appelle Voyages de Prof : https://voyagesdeprof.wordpress.com/

J’ai à la base créé ce blog dans le but de partager mes expériences de voyages et d’expatriation avec ma famille et mes amis restés en France. Finalement, j’ai découvert le monde de la blogosphère et j’aime beaucoup lire d’autres blogs qui m’inspirent dans mes écrits et mes thèmes d’écriture (il m’arrive en effet de temps en temps d’écrire sur d’autres sujets que les voyages). J’apprécie énormément le partage de récits et d’écrits, et je suis de plus en plus passionnée par l’écriture !

Où vivez vous actuellement?

Je vis actuellement à Dunsborough, une petite station balnéaire qui se situe dans le Sud Ouest de l’Australie, à 3 heures au Sud de Perth. Je suis partie en Australie pour la première fois il y a 3 ans avec un PVT car étant une passionnée de voyages, je voulais découvrir l’Australie pour ses paysages si uniques et sa qualité de vie, et peut-être en profiter pour trouver un travail d’enseignante ! Je n’ai finalement pas trouvé de travail dans l’enseignement… mais j’ai rencontré mon chéri ! Il est australien, et nous avons décidé de faire une demande de Visa De Facto afin que je puisse rester en Australie !!!

Et comme je le disais précédemment, ce n’est pas la première fois que je vis à l’étranger. L’année avant de partir en Australie, je vivais en Angleterre. L’année avant de partir en Angleterre, je vivais au Canada ! Et ma première expérience d’expatriée remonte à 2008, 8 ans déjà, où j’avais fait un break dans mes études pour partir en pays anglophones pour pratiquer mon anglais : j’avais alors passé 9 mois en Irlande et presque 3 mois au Canada !

 

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

De 2004 à 2008, j’étais étudiante à Toulouse en Licence d’anglais et j’étais confortablement installée dans un petit appart d’étudiante, avec mes propres meubles, et aucune intention de m’expatrier, juste des fourmis dans les jambes et des envies de voyages encore floues.

Puis je suis partie vivre en Irlande comme fille au pair en 2008 dans l’intention d’y rester une année scolaire afin de pratiquer mon anglais. C’était la première fois que je partais à l’étranger seule et pour si longtemps, j’étais peu sûre de moi et je n’avais aucune idée de ce que cette expérience allait donner ! Ce fut finalement une véritable révélation, j’ai adoré vivre à l’étranger ! J’ai donc enchaîné avec trois mois de voyage au Canada avant de revenir en France pour poursuivre mes études. J’avais stocké la totalité de mes affaires, j’ai tout récupéré, avec ma voiture, et même mon appart ! Et je me suis réinstallée à Toulouse, comme avant, mais cette fois ci avec la ferme intention de trouver ma voie, et idéalement une voie me permettant de m’expatrier ! J’ai fini ma Licence d’anglais, et j’ai découvert le FLE : l’enseignement du français pour les étrangers. Une nouvelle révélation : un métier que j’adore et me permettant de m’expatrier ! J’ai donc fait mon Master enseignement du FLE : la première année et le premier semestre de la deuxième année à Toulouse, où je donnais également des cours d’anglais et j’enchaînais les babysittings pour mettre de l’argent de coté, puis dernier semestre en stage au Canada dans une Alliance Française pendant 6 mois. Avant de partir au Canada, j’avais également postulé pour un poste d’assistante de français en Angleterre pour l’année suivante, et j’avais aussi déjà le projet de partir en PVT en Australie juste après. Donc, lorsque je suis partie au Canada, il était clair pour moi que je n’allait pas me réinstaller en France de sitôt. J’ai donc fait un énorme vide dans mes affaires personnelles, et adios les meubles ! Ma voiture est le seul gros bien matériel que j’ai gardé.

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Ma passion des voyages a toujours été présente, même pendant mes premières années comme étudiante à Toulouse : j’avais des fourmis dans les jambes mais j’avais peur de me lancer. Aujourd’hui, je peux dire que voyager, que ce soit pour des vacances ou pour le travail, m’a vraiment ouvert les yeux : l’aventure et la curiosité pour l’ailleurs, la découverte de paysages tellement différents de ce que nous avons en France, la découverte de nouvelles cultures et de nouveaux styles de vie, le fait que je sois devenue bilingue et le plaisir de parler anglais au quotidien…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

L’Australie fut une expérience différente de mes expatriations précédentes (où j’avais un travail et une date de retour définis) car je souhaitais vraiment voyager léger en sac à dos pendant mon PVT, je ne savais pas si j’allais rester une année entière, et c’était aussi la première fois que je partais sans tout mon attirail de prof ! Je suis donc partie avec un sac à dos de 70 litres… plein à craquer !

Finalement, j’y suis restée un an, j’ai rencontré mon australien, et j’ai décidé de rester en Australie ! Malheureusement, mon PVT a bien entendu expiré, et nous ne pouvions pas à l’époque postuler pour le visa De Facto… Il faut en effet avoir été en couple pendant au moins un an au moment où vous postulez pour ce visa et dans mon cas cela ne faisait à l’époque que quelques mois. Je suis donc repartie en France pendant six mois, mon homme a pu me rejoindre pendant trois mois, j’ai travaillé dans une école de langues à Toulouse pendant ces six mois afin de mettre de l’argent de coté, puis je suis repartie en Australie et nous avons enfin postulé pour le visa De Facto ! Lorsque je suis repartie en Australie à ce moment là, ce n’était pas encore sûr, mais c’était dans l’espoir de pouvoir rester, je suis donc repartie avec beaucoup plus de bagages ! Mais jamais je n’ai envisagé de faire un déménagement avec cargo vu que je n’ai pas de biens matériels en France.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Lorsque je me suis préparée à partir en Australie avec mon PVT, j’avais lu sur internet de nombreux témoignages disant que la vie sur place était vraiment chère et que les économies pouvaient être dépensées vraiment très vite au point de devoir retourner en France prématurément. Et je savais également que trouver du travail comme prof de FLE n’était pas facile, surtout en PVT… Comme j’avais déjà testé l’expérience de fille au pair en Irlande quelques années plus tôt, j’ai donc décidé de retenter l’expérience et je suis donc partie vivre dans une famille géniale à Perth pendant 5 mois ! Le boulot était très facile, j’ai rencontré énormément de locaux, et je suis partie en voyage avec la famille tout frais payés à Coral Bay et Karijini, qui sont des destinations vraiment incroyables en Australie Occidentale ! Je n’ai donc eu aucun problème pour m’intégrer et trouver ma place !

Lorsque je suis revenue en Australie et que je me suis installée à Dunsborough pour postuler pour le visa De Facto, je connaissais déjà les amis de mon copain et je me suis sentie incluse dans la communauté immédiatement, je m’y sens vraiment très bien !

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Je suis venue en Australie pour découvrir de nouveaux paysages car c’est un pays avec des paysages uniques que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, et dans la région où je vis je ne suis jamais déçue, les paysages sont vraiment à couper le souffle ! J’ai également eu d’autres jolies surprises en arrivant dans cette région : la qualité de vie est excellente ici,  pas de problème d’insécurité, des salaires élevés, des gens adorables et très relax…

Bien sûr, chaque endroit a des défauts ! Même si les salaires sont élevés, le coût de la vie est très très élevé, tout est hors de prix… L’Australie est également un pays très isolé géographiquement et partir en voyage à l’étranger nécessite du temps et de l’argent !

J’ai un article en cours d’écriture sur ce sujet que je compte publier bientôt !

IMG_0128

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

  • Le climat

On s’imagine qu’il fait toujours chaud en Australie : ce n’est pas vrai !!! Dans la région où j’habite, dans le sud du pays, le climat est tempéré de type méditerranéen : il fait très chaud l’été et les hivers sont, disons, frais. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de chauffage ni d’isolation dans les maisons !!! Il fait donc souvent la même température à l’intérieur et à l’extérieur, et ce n’est pas si facile à vivre !!! J’ai trouvé par exemple l’hiver au Canada plus facile à gérer car les maisons sont chauffées et les gens savent comment gérer le froid.

  • La nourriture

Le cliché de la française : je pense souvent avec nostalgie au saucisson, aux rillettes, à la baguette, au fromage, aux croissants chauds… et surtout aux cornichons !!!!!

Concernant la nourriture australienne, ici le BBQ est roi !!! donc qui dit BBQ dit beaucoup de viandes : les australiens en raffolent, et personnellement je commence à en avoir marre de manger de la viande tout le temps ! J’essaie donc d’en manger moins.

Sinon, grande surprise, et peu de français seront d’accord avec moi : j’adore le vin australien !!! Bon ok, mon homme est œnologue donc il sait sélectionner les bons vins !!! Et il a aussi de bonnes bouteilles françaises dans sa cave donc de temps en temps nous débouchons un petit Pinot Noir de Bourgogne !

  • Les vacances
Mon cas est particulier car je suis en Freelance, je prends donc mes vacances quand je veux et pour la durée que je veux ! Mais normalement, les australiens ont 4 semaines de vacances par an, et c’est tout !
  • La conduite

Le permis international est suffisant, mais vous pouvez aussi obtenir le permis australien juste en remplissant quelques papiers (et en payant!). Et bien entendu, on roule à gauche !

 

Avez-vous des «habitudes» ?

Les horaires ! Ici tout se fait en avance par rapport aux horaires françaises ! Le soleil se lève plus tôt (5h30 en été, 7h en hiver), on se lève donc plus tôt, il m’arrive de commencer à travailler à 7 heures du matin ! Il est très commun aussi le soir de dîner à 18 heures, et d’aller se coucher avant 22h !

Est-il facile de partir en weekend ?

Les grandes distances ne rendent pas les choses faciles… J’habite à trois heures de route de Perth où se trouve l’aéroport international du coin, partir en weekend à l’étranger devient vite un véritable parcours du combattant, et souvent mission impossible ! Les weekends, je les passe donc dans ma région. C’est vraiment une région très agréable, il y a tellement de balades ou randonnées à faire ou de plages et parcs à découvrir ! Vivre dans cette région, c’est vivre en permanence dans une superbe carte postale !

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

Difficile de raconter une journée typique, mon emploi du temps étant tous les jours différent en fonction du nombre d’étudiants que j’ai pour la journée… Quant aux weekends, ils peuvent être synonymes de découvertes, ou bien de vie sociale (on reste dans notre ville mais on passe du temps avec les amis) ou bien au calme (surtout en hiver, rester au coin du feu à lire un bouquin avec un verre de vin, un régal, il faut bien se poser un peu de temps en temps!!!).

IMG_0338

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Oh oui ! J’ai rencontré énormément de locaux grâce à mon copain qui est australien. Et lorsque je suis arrivée en Australie pour la toute première fois en PVT, j’habitais en famille d’accueil, donc oui intégration très facile, que ce soit lors de mon arrivée en PVT ou lors de mon retour alors que j’allais postuler pour le visa De Facto ! Je me suis donc toujours sentie très intégrée !

Connaissez-vous la langue du pays ?

Je n’ai pas eu besoin de prendre de cours car j’avais déjà vécu dans plusieurs pays anglophones et j’avais aussi une Licence d’anglais en poche lorsque je suis arrivée en Australie. Mais le détail que peu de gens connaissent, c’est que les australiens, beh ils parlent australien !!! C’est à dire anglais avec un fort accent nasal et des expressions que vous n’entendrez nulle part ailleurs ! Je m’y suis habituée, mais encore aujourd’hui je découvre de nouveaux détails !

 

Votre lien avec votre pays d’origine

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d’origine ?

J’essaie de rentrer une fois par an pour au moins un mois. Certains expats que je connais peuvent passer plusieurs années sans rentrer en France, personnellement je ne peux pas, j’ai besoin de revenir, de retrouver ma ville natale, ma famille, mes amis…

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Bien sûr ! Heureusement aujourd’hui, avec Skype ou Whatsapp, garder contact est de plus en plus facile ! Mon seul ennemi, c’est le décalage horaire!!!

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Peut-être, on verra bien ce que l’avenir me réserve !

 

Conclusion

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

De ne pas hésiter à partir ! Et si vous avez peur, commencez par un pays proche, quelque part en Europe ! Mon année en Irlande fut tellement révélatrice, c’est grâce à cette année passée là bas que tous les autre voyages ont suivi !

Retrouvez Marion sur son blog

Le blog de Marion : https://voyagesdeprof.wordpress.com/

voyages-de-prof

 

Remerciements

Merci à Marion d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie en Australie !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Marion sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.