L’interview de Lisa, au Canada


DSCF5318

Lisa vit au Canada depuis 2010 :  à Toronto et maintenant à Calgary. Elle nous dit tout sur sa vie là bas !

 

 

 

 

canadaDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Lisa
Age : 28 ans
Situation personnelle : mariée sans enfants
Situation professionnelle : Employée, responsable des médias sociaux
Pays et ville d’origine : France, Paris
Pays et ville d’accueil : Canada, Calgary (Et Toronto de 2010 à 2013)
Type et durée du visa : Résidence permanente (Renouvelable tous les 5 ans)
Début de votre expatriation : 2010
Partenaires d’expatriation : Mon mari
Motif de l’expatriation : Envie de vivre en Amérique du Nord et de parler anglais
Blog : frenchwithbenefits.fr

 

Présentez-vous ?

Je m’appelle Lisa, je viens de Paris et je suis mariée. Je travaille pour un établissement d’enseignement supérieur à Calgary. Je fais du marketing digital. Durant mon temps libre, je regarde beaucoup de séries télé, je blogue, fais du sport et aime bien mitonner des petits plates à mon mari chéri ;)))

Quelle est l’adresse de votre blog ?

www.frenchwithbenefits.fr j’ai démarré le blog pour moi il y a plusieurs années. Au début, ça me permettait de tenir à jour une sorte de journal sur l’avancement de nos démarches d’immigration. Et puis je me suis vite rendu compte que PERSONNE ne parlait de Toronto en 2010. Impossible de trouver la moindre info ou le moindre retour de Français installés là-bas hormis sur un forum spécialisé où un des membres est hyper actif et renseigne super bien. Du coup au fil du temps, j’ai documenté toute notre vie et ai écrit également beaucoup de guides sur comment trouver du travail etc. Personne ne l’avait fait avant moi donc je partais de zéro sur tout !

Au bout de quelques mois, le blog est devenu populaire et aujourd’hui c’est le blog de référence sur l’immigration à Toronto donc je suis contente. Surtout pour quelqu’un qui n’aime pas le fonctionnement d’un blog à l’origine ! (J’aime les sites web à 100 % et puis j’ai changé d’avis depuis 😉

J’aime bien savoir que le blog apporte des réponses aux gens. Le plus beau cadeau qu’un lecteur me fait est quand il m’envoie un message pour me dire qu’il a lu TOUS les articles du blog. (Il y en a plus de 200 !) Ca me fait vraiment chaud au coeur. J’ai l’impression de servir à quelque chose et d’aider les gens dans leurs choix.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis depuis 6 mois à Calgary, dans l’ouest canadien. « La pampa » comme l’a surnommé un ami de mon père. Il n’y a pas grand chose autour de Calgary à part les montagnes et les parcs. On est un peu au milieu de nulle part malgré une ville qui compte plus de 1,2 M d’habitants !

Je suis partie avec une résidence permanente en poche il y a 4 ans. Après un petit détour par la France l’an dernier, j’ai trouvé un job à Calgary (Par Skype !) et suis donc revenue au Canada mais à 4000 km de Toronto cette fois 🙂

C’est donc la deuxième fois que je vis à l’étranger même si au final le visa est le même 😉 Je ne sais pas encore combien de temps nous resterons à Calgary mais nous avons fait une demande de citoyenneté donc probablement quelque temps 🙂 On avait dit 3 ans à Toronto et c’est ce qu’on a fait et là on se voit bien faire 5 ans. On verra bien. Généralement, on ne se trompe pas trop au niveau des deadlines !

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

Je travaillais depuis 1 an dans une petite agence web mais je savais que j’allais partir (pourtant j’avais obtenu un CDI ahah !) puisque j’étais dans les démarches de RP. Dans ce cas, aucune surprise, vous savez à peu près quand vous aurez votre visa dans les mains. (En tout cas à l’époque) On avait donc également organisé notre mariage la même année et puis 2 mois après on s’est envolés en voyage de noces vers la Californie et 15 jours plus tard à Toronto. Nous habitions chez nos parents à l’époque, on n’avait jamais vécu à l’étranger ni même ensemble donc c’était pas mal de challenges ! Mais on s’en fichait, c’était un projet prévu de longue date (depuis mars 2009) donc quand nous sommes partis en octobre 2010, on avait eu le temps de le peaufiner !

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Mon père ayant beaucoup voyagé et adorant les USA, j’avais envie de tenter l’aventure également. Tout me faisait rêver en Amérique du Nord, la langue d’abord et puis la petite maison avec le jardin avec les voisins qui se disent bonjour, les superbes paysages, les grosses voitures… Bref j’étais amoureuse de la culture américaine. Et puis le Canada et son système d’immigration choisi nous a fait envie. On a envoyé nos dossiers, obtenu un visa rapidement donc on s’est dit qu’on pourrait vivre ce rêve !

 

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

C’était prévu bien à l’avance même si je pense que notre entourage n’y a pas cru (ou n’a pas voulu y croire) avant qu’on ait les visas en main. Je pense qu’ils ne nous imaginaient pas partir vivre à l’étranger car il y a tellement de gens qui le disent mais qui ne le font jamais ! Rien de ça avec nous, quand on décide de quelque chose, on le fait. Et on n’a pas peur de tenter l’aventure avec pas grand chose à la clé. Comme l’a dit Churchill “Success is not final, failure is not fatal: it is the courage to continue that counts.”

Nous avons fait une dizaine de cartons qui ont été acheminés à Toronto (Principalement des livres) juste après notre arrivée. Quand on est revenus en France avec notre appartement entier c’était une autre histoire mais ma boite a payé le déménagement. Et puis finalement on est repartis 9 mois plus tard ! Au final j’ai du repayer un déménagement à l’internationnal mais comme on n’a jamais trouvé d’appart sur Paris, tous les meubles sont restés dans des cartons et dans un stock !! Certaines de nos affaires ont donc déjà fait 3 déménagements internationaux !

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Il a fallu trouver un appartement mais ça n’a pas été compliqué du tout puisque des gens rencontrés via un forum se sont portés garants pour nous ! Mon mari a pris des cours d’anglais car il avait un peu de mal avec la langue et moi j’ai cherché du boulot.

Trouver dans ma branche a pris 3 mois, je bossais dans un centre d’appels en attendant et puis j’ai eu un contrat de 3 mois dans une université. Ensuite il a fallu rechercher du boulot, ca n’a pas marché dans une boite où j’ai été et finalement je me suis casée à 100% dans ma branche mais en français. On peut pas tout avoir 🙂

Mon mari est resté quasiment du début à la fin dans la même boite et même si à l’époque il disait du mal de son job, aujourd’hui il admet que l’expérience a été très bénéfique pour plein de choses.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

J’aime la vie cool, on finit le boulot à 16 h 30 ici et la famille et la santé passent AVANT tout. Personne n’ira vous dire qu’il faut te débrouiller pour trouver une nounou si ton enfant est malade. Jamais, ça serait hyper mal vu !

On habite une petite maison avec jardin, on a un 4×4. Bref c’est ce qu’on voulait avant de partir 🙂

Par contre le froid, ça c’est une autre histoire… Le Canada a quand même un temps bien pourri au moins 5 mois par an !

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Je crois qu’il est très français de comparer et de dire que « ça c’est vachement mieux en France ! ». Les deux pays sont très différents. Ca me semble difficile de comparer ma vie à Paris et ma vie à Calgary par exemple.

J’aime mieux la qualité de vie ici. Mais bon venant de Paris c’est pas difficile ! Je ne dirais pas non à une bonne baguette de temps en temps et à des viennoiseries mais bon pour être honnête c’est pas hyper important non plus.

 

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

C’est un pays qui donne sa chance aux immigrants et qui leur permet de devenir citoyen canadien après 3 ans sur le territoire. (Seule l’Australie fait ça aussi il me semble)

  • La mentalité des locaux

Nord américaine mais un peu moins à fond que les Américains. Les Canadiens sont plus réservés, ils sont toujours peur de mal faire ou de choquer alors souvent ils préfèrent se taire plutôt que de blesser l’autre. Du coup, on ne sait jamais ce qu’ils pensent sauf après avoir passé plusieurs années ici.

  • Le climat

DSC_1098L’hiver est froid quasi partout sauf en Colombie Britannique. Mais 6000 km séparent les côtes donc il peut y avoir beaucoup de neige dans certaines provinces, d’autres n’en ont pas beaucoup. Mais bon il fait froid en hiver quoi. (Pas -20 hein attention ! A part dans certaines provinces) A Toronto il y a très peu de neige par exemple mais de janvier à avril c’est plutôt froid genre -8. A Calgary c’est très variable. Des semaines à -20, d’autres à +5…

  • Les vacances

Cette année je suis très chanceuse, j’ai 5 semaines ! Mais je bosse pour un établissement c’est pour ça. Mon mari a 3 semaines et normalement au Canada on commence à 2. (On obtient vite 3 semaines)

  • La santé

La sécurité sociale existe. On ne paye rien quand on va chez le médecin ou à l’hôpital (rien à avancer non plus). Pour tout le reste il faut une bonne mutuelle car les visites chez le dentiste sont facturées 300 $ minimum pour un détartrage, 200 $ la carie etc. (Là je dois m’en faire enlever 4 minuscules, je vous raconte pas la facture) Les lunettes ne sont évidemment pas prises en charge ou maxi 150 $ par 2 ans !

  • La conduite

Il me semble que quasi toutes les provinces reconnaissent le permis français maintenant. Donc pas de difficulté par contre en Alberta, il faut faire traduire tous ses papiers en anglais.

  • Ce qui ne coûte pas très cher

Les maisons, les abonnements en tout genre (téléphone, internet, etc.), la nourriture. En fait peu de choses ne sont pas chères au Canada mais il y a souvent des soldes sur l’habillement.

  • Est-il facile d’emprunter ?

Tout dépend de votre credit score et de l’apport que vous avez. Mais beaucoup de gens sont endettés à 70 % pour leur maison… Au final les Canadiens sont endettés en moyenne à 163 %… C’est dire comme ils savent gérer leur argent.

 

Est-il facile de partir en weekend ?

Nous avons les grands parcs et en hiver on peut faire du ski à 1 h de Calgary. Il faut aimer la nature et la rando sinon l’Alberta est une province plutôt morne. En Ontario c’était différent car les USA étaient à 1 h de route. (Attention, des villes moches et où il n’y a rien à faire cependant !) Et puis l’Ontario a énormément de choses à découvrir à quelques heures de route.

 

Votre adaptation

Avez vous rencontré facilement les “gens du pays” ?

Non ce n’est pas évident de copiner avec des Canadiens qui restent soit en famille soit dans des cercles d’amis de l’an 402. D’un autre côté, je suis solitaire alors ça ne me dérange absolument pas. Je trouve que les relations au travail sont suffisantes.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Oui on a un cercle d’amis français.

 

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

Je ne pense pas que quiconque soit plus clément avec son pays d’origine en étant à l’étranger, au contraire, c’est là qu’on se rend compte de ses défauts !

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d’origine ?

1 fois tous les deux ans environ.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

J’ai essayé cette année et ça n’a clairement pas marché. Mais je ne préfère pas répondre à la question car ça porte malheur 🙂 Et puis, il ne faut jamais dire jamais… Je ne pensais pas revenir au Canada et voyez où j’en suis aujourd’hui 😉

 

 

Conclusion

Avez vous évolué ou grandi depuis votre départ ?

C’est drôle parce que je me souviendrai toujours de mes parents qui ne m’imaginaient pas du tout vivre à l’étranger. Aujourd’hui quand je raconte nos aventures à des gens qui veulent s’expatrier, je leur donne mal à la tête car nous n’avons pas peur de bouger s’il y a une opportunité.

Avant de vivre au Canada, je n’avais jamais bougé de chez mes parents. Alors je pense qu’il y a eu une grosse évolution, surtout que je bougerai encore de nombreuses fois à mon avis dans ma vie !

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Ne surtout pas se laisser berner parce qu’on entend sur le Canada. NON ce n’est pas le pays des bisounours, OUI c’est très difficile de trouver un bon job, OUI la vie est très chère ici. Et NON un PVT n’est pas un visa pour immigrer !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Canada, je vous conseille le blog Canada de Comptoir des Voyages. C’est une source d’informations utiles pour préparer votre voyage dans les meilleurs conditions !

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

Notre prochain expatriation sera aux USA si nous parvenons à y aller un jour 🙂 Ce n’est pas excessivement compliqué depuis le Canada mais il faut bien se préparer.

Où aimeriez vous vivre une fois que vous serez à la retraite ?

Au chaud !!!

 

 

Retrouvez Lisa sur son blog

Le blog de Lisa : http://frenchwithbenefits.fr/

frenchwithbenefits

 

Remerciements

Merci à Lisa d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie à Calgary !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Lisa sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.