L’interview de Jordanne, à Singapour

DSC00558

Jordanne, 23 ans et étudiante, est partie effectuer son second semestre de Master 2 à Singapour.

 

 

 

 

singapourOù est-ce ?

Il s’agit du quartier chinois de Singapour (Chinatown).

 

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Jordanne
Age : 23 ans
Situation professionnelle : Etudiante
Pays et ville d’origine : France
Pays et ville d’accueil : Singapour
Motif de l’expatriation : Etudes
Type et durée du visa : Pass étudiant de 5 mois
Blog : nomadeinsingapour.over-blog.com

Qui êtes-vous ?

Je suis étudiante en droit à l’Université de Poitiers et dans le cadre de mon dernier semestre de Master 2, j’ai décidé de partir à l’autre bout du monde… Singapour !

Quel est l’adresse de votre blog ?

nomadeinsingapour.over-blog.com

Je fais un blog surtout pour partager toute mon expérience avec ma famille et mes amies. Avec le décalage horaire, ce n’est pas toujours très simple de réussir à contacter tout le monde ! Et surtout ça me permet de graver des souvenirs sur papier (enfin sur Internet).

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis actuellement à Singapour dans le cadre des mes études de droit pour 5 mois. Mais ce n’est pas la première fois que je vis à l’étranger, j’ai déjà vécu 1 an en Angleterre et 3 mois en Allemagne.

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

En France, je suis une étudiante plutôt lambda. Je vivais dans mon propre appartement en centre ville et profitait de la vie étudiante avec mes amis.

Pour quelles raisons vous êtes-vous expatrié ?

J’ai adoré mon année en Angleterre et j’ai voulu réitérer l’expérience mais en ayant un vrai choc culturel cette fois-ci. Grâce à mon Master, j’ai eu l’occasion de partir à Singapour. Donc j’ai saisi l’opportunité. En comparaison avec les autres pays de la région Sud-Est de l’Asie, Singapour est relativement cher (à peu près comme la France) à l’exception de la nourriture et des transports. Il s’agit d’un réel point de rencontres des différentes cultures, ce qui est très intéressant.

Comment s’est passé votre départ ?

Le départ pour Singapour a consisté surtout à ne pas dépasser les 20 kilos alloués pour l’avion. Heureusement, je n’avais besoin que d’habits d’été donc relativement légers. L’avantage de partir en échange étudiant, c’est que tout est plus ou moins organisé, ce qui permet de partir avec un poids en moins même si l’appréhension du départ était très présente.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Les premières semaines sont les plus riches en rencontres et en découvertes. Mais ce sont les semaines où l’on doit trouver nos marques dans le nouveau pays. Singapour est un pays anglophone donc l’adaptation d’un point de vue de la langue était assez simple, mais la culture est très différente. La plus grande difficulté a été de m’adapter aux plats très épicés. En effet, je suis logée pour mon semestre au sein du campus et la majorité des restaurants universitaires sont asiatiques donc je dois revoir tous mes standards culinaires.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est-ce qui vous plaît moins ?

Partir à l’étranger pour moi, c’est un peu comme un défi. J’adore pouvoir m’adapter à une nouvelle langue et à une nouvelle culture, même si ce n’est pas toujours facile. Au final, je sais qu’à la fin d’une expérience comme celle-là, on grandit. Mais, mes amis et ma famille me manquent tout de même pour pouvoir partager ces découvertes avec eux.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Je n’aime pas trop évaluer les points négatifs et positifs de chaque pays, car les points négatifs sont souvent intimement liés avec les points positifs. Pour vous donner un exemple, j’adore le côté multiculturel de Singapour, mais en même temps j’ai conscience du fait que la communauté chinoise est la communauté gouvernante et que le pays est dirigé de manière autoritaire. De manière plus objectif, l’avantage d’être à Singapour, c’est d’être au milieu de l’Asie du Sud-Est et de pouvoir voyager dans les pays limitrophes : Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Cambodge…

Le quartier d’affaire près de la Marina.

Le quartier d’affaire près de la Marina.

Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’accueil ?

Singapour représente un réel point de rencontre au beau milieu de l’Asie du Sud-Est. Il s’agit d’une cité-Etat avec le niveau de vie le plus important de la région et qui brasse des cultures très différentes.

  • La mentalité des gens

Il s’agit d’un pays autoritaire et les gens sont plutôt « dans les rangs ». Cette semi-perfection est à double tranchant : Singapour est un pays très propre et sur, mais je trouve qu’il manque un peu de peps latin à mon goût !

  • Le climat

Le climat est très agréable, environ 30°C tous les jours. Par contre, la chaleur est très humide aussi, donc assez différente de la chaleur qu’on connaît en France. Mais on s’habitue à tout.

  • Le logement

Oui, mon logement est alloué par l’Université nationale de Singapour. Je n’au eu qu’à m’inscrire sur le site de réservation de logement universitaire.

  • La nourriture

La nourriture asiatique est très diverse : thaïlandaise, japonaise, chinoise, indienne… J’ai eu du mal à m’habituer aux épices, qui sont ici vraiment fortes. Mais finalement, j’apprécie beaucoup cette cuisine notamment la cuisine thaïlandaise. J’ai plus de mal avec la cuisine chinoise, qui est souvent à base de friture ou de soupe…

  • Les vacances

En tant qu’étudiante, j’ai deux semaines de vacances réparties dans un semestre, ce qui me permet de voyager à travers l’Asie.

  • La santé

L’assurance maladie est obligatoire en tant qu’étudiant, donc l’inscription à l’Université comprend l’assurance et on est couvert comme les nationaux. Les médicaments sont très peu onéreux ici et le système médical est très réputé.

  • La conduite

Veille colonie anglaise, Singapour a gardé la conduite à gauche. Mais contrairement aux pays limitrophes, la conduite des nationaux est assez similaire aux grandes villes européennes.

  • Y’a-t-il de la censure ?

Singapour est un pays autoritaire, donc je suppose que la censure est assez courante même si je n’ai aucun exemple en tête.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

Excepté la nourriture et les voyages, Singapour est aussi cher que la France, mais l’alcool et le tabac coûtent tout de même plus cher qu’en France.

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

La mentalité de Singapour est très encadrée donc rien n’est vraiment très dérangeant mais je crois que c’est ça qui me gêne le plus. C’est la mentalité latine un peu bordélique et très accueillante qui me manque.

Avez-vous des «habitudes» ?

Quand on vit dans un pays, on est obligé de s’adapter à un nouveau mode de vie et les habitudes vont de pairs. Donc j’ai pris des habitudes différentes, même si parfois, c’est vrai, que ma petite routine française revient.

Est-il facile de partir en weekend ?

Singapour est au cœur de l’Asie du Sud-Est et les vols sont très économiques pour les pays limitrophes. Les principales destinations sont l’Indonésie et la Malaisie, même si la Thaïlande, le Myanmar, le Vietnam, le Laos et le Cambodge sont faciles à visiter également.

Décrivez votre cadre de vie ?

Mon cadre de vie est à la rencontre entre la culture occidentale et asiatique, ce qui est à la fois rassurant et déstabilisant.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

Un jour, je suis allée dans un restaurant indien avec un ami indien. Je lui ai fait confiance sur la nourriture à commander. Mon plat était très bon et pas très épicé pour une fois, donc quand j’ai vu un poivron, je l’ai mangé avec plaisir…en entier. Ce n’était pas un poivron… J’ai même eu des larmes tellement le piment était fort.

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

Mes journées de travail sont assez similaires, j’ai souvent cours l’après-midi, donc je vais à la piscine ou à la bibliothèque le matin et part à 14h à l’université de droit.

Mes journées de week-end sont très différentes, mais en général, je me réveille assez tard et profite de l’après-midi pour visiter une nouvelle partie de la ville et sortir avec des amis le soir.

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Je suis à Singapour dans le cadre d’un échange étudiant, donc l’intégration est plutôt facile dans la communauté internationale.

Avez-vous rencontré facilement les “gens du pays” ?

Mais les singapouriens sont plus difficiles à rencontrer. J’ai tout de même quelques amis du pays, notamment mes tuteurs.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Non, à l’université de droit, je suis la seule française. Donc hormis, les coups de fils à mes proches sur Internet, je ne parle jamais français.

Vous êtes-vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Je ne suis à Singapour que pour 5 mois, mais je crois m’être adaptée tout de même au pays. C’est plus facile de se forcer à s’adapter quand on sait qu’il s’agit d’une période courte.

Connaissez-vous la langue du pays ?

La langue du pays est l’anglais, que je maîtrise grâce à un an en Angleterre. Mais le dialecte local est un mélange de chinois et d’anglais, que je ne comprends pas du tout.

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

Avant, j’avais souvent du mal avec le manque de solidarité en France. Mais avec mes différents voyages, je me rend compte que même si la France a encore beaucoup de chemin à parcourir il n’existe pas de classes sociales aussi hermétiques qu’à Singapour.

A quelle fréquence rentrez-vous dans votre pays d’origine ?

Je ne rentre pas en France avant la fin de mon séjour.

Avez-vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Oui, le week-end par Skype.

Conclusion

Avez-vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Mon voyage en Angleterre a eu un énorme impact sur ma vision de voir les choses et m’a fait grandir. Je crois que ce voyage à Singapour a simplement accentué ce changement en me confortant dans mes choix.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Le meilleur conseil, c’est de préparer le voyage mais pas de le planifier, car c’est la spontanéité qui entraine les meilleures découvertes.

Comment vous voyez vous dans 5 ans ?

Dans 5 ans, j’espère avoir vécu un peu à l’étranger et être revenu ou penser à revenir en France. Vivre en France est important pour moi, car c’est grâce aux aides de mon pays que j’ai pu faire ces échanges universitaires.

Comment vous voyez vous dans 20 ans ?

J’espère avoir un emploi dans le Sud-Ouest, ma région d’origine, avec une petite famille, tout en continuant à voyager pour le plaisir.

Où rêvez-vous de vivre ?

Le Sud-Ouest de la France.

Retrouvez Jordanne sur son blog

Le blog de Jordanne : http://nomadeinsingapour.over-blog.com/

nomadeinsingapore

Un an plus tard

Que devient Jordanne ? Est-elle restée à Singapour ? Découvrez-le vite dans sa nouvelle interview :

Un an plus tard

Remerciements

Merci à Jordanne d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous son échange universitaire à Singapour !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Jordanne sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.