L’interview de le Mieux du Monde, en tour du monde

1477378_584619251609254_478308416_n

Elodie et Kevin sont partis en tour du monde en Février 2014.

 

 

 

 

 

Découvrez leur interview

Carte d’identité

Prénom : Kevin et Elodie
Age : 27 ans et 24 ans
Profession : Photographe & Chargée de communication
Situation personnelle : En couple depuis 2 ans / sans enfant
Pays et ville d’origine : Aix-en-Provence & Nice en France
Partenaires du tour du monde : Nous avons établi plusieurs partenariats avec des hôtels et des agences de voyage local.
Date de départ : 7 février 2014
Durée du tour du monde : 7 mois
Congés : Fin de CDD pour tous les deux.
Bloghttp://lemieuxdumonde.fr/

 

Présentez-vous

Qui êtes-vous ?

Bonjour à tous les lecteurs d’aux cinq coins du monde, nous sommes un jeune couple, Kevin & Elodie, originaire du sud de la France. Il y a deux ans, à la fin de nos études, nous sommes allés vivre à Paris pour travailler dans le secteur de la communication. Kevin travaillait dans l’événementiel et Elodie dans la communication des transports en commun. Après 1 an, nous avons décidé de tout quitter pour partir en voyage. Pas de CDI, pas d’enfant, pas d’obligation, c’était le moment ou jamais de faire le grand saut !

Pourquoi avoir décidé de faire un tour du monde ?

Depuis son plus jeune âge, Kevin rêvait de partir en voyage plusieurs mois pour découvrir des paysages et aller à la rencontre de nouveaux visages, sourires, de nouvelles cultures. Elodie, quant à elle, plus casanière, attachée à sa famille et ses amis, n’avait pas ce projet en tête. Après des heures (des semaines ? des mois ?) de discussions, kevin a réussi à convaincre Elodie de partir pour une durée de 7 mois afin de vivre une expérience unique.

Où et comment viviez-vous avant votre tour du monde ?

Nous habitions à Paris dans un petit appartement avant de rentrer vivre chez nos parents dans le sud de la France pendant 6 mois. Pour mettre des sous de côté, c’est bien pratique de ne pas avoir de loyer à payer pendant quelques mois !

Quel est l’adresse de votre blog ?

Vous pourrez suivre nos aventures sur : www.lemieuxdumonde.fr

Il y a un an encore, nous ne connaissions rien à l’univers du « blogging voyage » puis nous nous y sommes intéressés de plus près. Kevin est photographe et Elodie aime beaucoup écrire. Pourquoi ne pas allier nos compétences pour en faire un blog sympathique ? Nous avons rencontré de nombreux blogueurs voyages dans le sud de la France et nous nous sommes pris aux jeux… Dorénavant, nous sommes pris au piège et passons la plupart de notre temps libre à écrire des articles, les mettre en ligne, trier et retoucher les photos, faire des montages vidéos, communiquer sur les réseaux sociaux, créer des partenariats… C’est un travail sans fin qui nous passionne et qui nous permet d’être invités dans des hôtels ou de tester gratuitement des activités proposées par des agences de voyage.

Votre tour du monde

Comment s’est passé votre départ ?

Le dernier mois avant notre départ fut rempli de contraintes administratives, de rendez-vous chez le médecin, de derniers achats, de questions. « Est-ce qu’on a pensé à cela ? Est-ce qu’on n’a pas oublié cela ?… ». Chacun vous donne ses derniers conseils, ses dernières recommandations. Avant de prendre l’avion pour la Nouvelle-Zélande, nous avons d’abord passé quelques jours à Paris. Les « Au revoir » ne sont jamais vraiment agréables mais c’est un passage obligé ! Puis on se dit que c’est pour mieux se retrouver !

Prêts à faire le grand saut et à nous envoler pour un voyage de 7 mois !

Prêts à faire le grand saut et à nous envoler pour un voyage de 7 mois !

Qu’avez-vous ressenti lors des quelques jours qui ont précédé votre départ ?

Un mélange intense d’émotions : joie, impatience, excitation, peur de l’inconnu, questionnements … Cela faisait un an que nous parlions de ce projet 24h/24h donc nous avions hâte de sauter le pas et de faire le grand saut vers l’inconnu ! Nous passions des heures et des heures à lire les blogs de voyage et avions envie de vivre à notre tour toutes ces expériences fabuleuses !

Comment se sont passées vos premières semaines en tour du monde ?

Dès notre arrivée en Nouvelle-Zélande, nous avons ressenti une immense sensation de liberté. Pas de pression, pas de stress, pas d’obligations, pas de préoccupations, pas d’heures à regarder ou à respecter. Rien de tout cela. Nous avions juste à vivre. Vivre notre aventure que nous avions imaginée maintes fois ! Vivre tout court et se dire que rien n’est impossible ! Quoi demander de mieux ? Nous ne tenions pas en place, étions plein d’énergie et voulions tout faire et tout voir !

Fabuleuse journée de randonnée au Mont Tongariro en Nouvelle-Zélande !

Fabuleuse journée de randonnée au Mont Tongariro en Nouvelle-Zélande !

Quelles sont vos craintes/inquiétudes pour ce tour du monde?

De nos jours, voyager pendant quelques mois n’a rien d’exceptionnel ou d’insolite. Nous sommes loin d’être les seuls et le fait d’avoir lu de nombreux récits nous a mis en confiance. Puis le fait de partir à deux est rassurant aussi ! Nous espérions juste tenir notre budget quotidien afin de ne pas avoir à écourter le voyage. Sincèrement, nous avions pris toutes les dispositions nécessaires et sommes partis l’esprit serein. Beaucoup de voyageurs ne craignent pas le départ en tour du monde. C’est plutôt le retour à la réalité qui les effraie.

Quelles sont vos objectifs/attentes ?

Nous avions envie d’aller vers les autres, de découvrir de nouvelles personnalités, de nouvelles cultures, d’être transportés par l’inconnu et émerveillés par de somptueux paysages. Les premiers mois en Nouvelle-Zélande nous ont permis de voir des paysages (très largement) à la hauteur de nos espérances. Néanmoins, le fait d’avoir acheté un Van et d’être deux ne nous a pas aidé à faire des rencontres. Nous étions dans notre Van, dans notre petit confort. C’est en Asie que nous avons pu atteindre nos objectifs en nous confrontant à une culture différente, en apprenant à connaître et à aimer les qualités de chaque peuple. Ce qu’il y a de plus important, c’est d’être dans la découverte et non dans le jugement.

Comment s’est passé votre retour ?

Nous sommes actuellement en voyages depuis 5 mois et rentrons dans 2 mois donc nous n’avons pas encore vécu le retour. Néanmoins, nous pouvons d’ores et déjà vous faire part de nos futurs projets. Elodie retrouvera le travail qu’elle a quitté juste avant de partir et Kevin va créer sa propre entreprise de photos. Nous avons beaucoup d’autres projets en tête et vous en ferons part au fur et à mesure ! Une chose est sûre : ce ne sont pas les idées qui manquent et de nombreuses surprises vous attendent !

Les caractéristiques de votre tour du monde

  • L’idée

L’idée venait de Kevin et il a mis 6 mois à convaincre Elodie. Une fois que l’idée était là, il nous a fallu 1 an au total pour mettre de l’argent de côté, sélectionner un itinéraire et préparer tout le voyage. Nous avons organisé la totalité de notre voyage jour par jour afin d’avoir une ligne directrice et d’éviter de perdre du temps une fois sur place.

  • L’itinéraire

Au départ, nous souhaitions partir 1 an dans un seul pays. Puis lorsqu’on a la carte du monde sous les yeux, il est difficile de faire un choix. Pourquoi rester un an dans un seul pays alors qu’on pourrait en voir beaucoup plus ? Nous avons donc fait le choix de la Nouvelle-Zélande pour la facilité du visa et la beauté des paysages. Mais la vie en Nouvelle-Zélande coûte très cher. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’opter pour les pays « bons marchés » en Asie pour poursuivre notre voyage. Pour le moment, nous avons découvert la Nouvelle-Zélande en Van pendant 2 mois et demi, le Népal pendant 1 mois, le Laos pendant 3 semaines, la Thaïlande du Nord pendant 1 mois et sommes actuellement au Cambodge. Dans quelques jours, nous retournerons pour quelques semaines en Thaïlande du sud afin de profiter de la beauté des plages, puis nous irons en Malaisie, descendrons jusqu’à Singapour avant de terminer notre périple par l’Indonésie. Nous n’avons pas pris de billets d’avion « Tour du Monde » car nous voulons rester libres dans nos déplacements et privilégier les moyens de transports peu coûteux comme le train ou le bus.

  • Les bagages

Nous avons chacun un grand sac de 70 litres ainsi qu’un petit sac à dos contenant les documents importants et le matériel électronique coûteux et avons pris le strict minimum. Le sac de Kevin pèse 14 kilos tandis que celui d’Elodie en fait 12. Nous avons privilégié les « indispensables » au détriment des vêtements par exemple : trousses de secours bien fournies, une moustiquaire pour un lit deux places, des bonnes chaussures, des sacs de couchage avec moustiquaire intégrée… Si cela peut vous aider, nous avons dressé la liste complète de tout ce que contiennent nos grands sacs : http://lemieuxdumonde.fr/equipement/

Pas toujours facile de faire ses bagages pour 7 mois !

Pas toujours facile de faire ses bagages pour 7 mois !

  • Les moyens de transports

Il est certain que pour nous rendre en Nouvelle-Zélande, nous avons privilégié l’avion à la bicyclette parce que nous y serions encore ! Nous prenons l’avion pour les longs, très longs trajets. En Nouvelle-Zélande, nous avions acheté un Van et depuis que nous sommes arrivés en Asie, nous optons pour les bus, les trains, les tuk-tuk, les taxis, les métros, les vélos, les bateaux ou les scooters. Tout est bon pour se déplacer ! Au Népal et au Laos, les bus sont confortables et climatisés. En Thaïlande, les prix du train sont imbattables. A Bangkok, privilégier les taxis avec compteurs aux tuk-tuk ou au métro (surtout si vous êtes deux !). Quant à la location de scooter, veillez à ne jamais fournir votre passeport original en guise de caution. Jusqu’à maintenant, nous leur fournissons le permis de conduire international ou bien une photocopie du passeport et cela s’est toujours bien passé !

  • Les logements

Lorsque nous organisions notre voyage depuis notre petit appartement cosy au fond de notre lit douillet, nous privilégions les guesthouses très bons marchés. Mais en arrivant sur place, en Asie, nous avons vite changé d’avis. C’est bien beau de payer 5 euros une chambre pour deux mais si c’est pour dormir avec tous les insectes du quartier, non merci ! Dorénavant, nous privilégions les guesthouses pas trop chères conseillées par des voyageurs que nous croisons sur notre passage ou bien celles qui ont de bons commentaires sur Trip Advisor.

  • Le budget

Il est certain que le budget est le point essentiel d’un voyage de plusieurs mois. Dès que nous avons pris la décision de réaliser ce projet, nous avons ouvert un compte commun dédié à ce voyage. Croyez-le ou non, c’est très motivant de voir la somme augmentée chaque mois ! Terminés les séances de shopping, les petits week-end en voyage, les restaurants, les achats futiles… Durant une année complète, le moindre centime était consacré à ce projet. Nous n’avons pas de sponsors financiers pour cet hôtel mais il nous arrive d’être invités dans des beaux hôtels, ce qui allège notre budget hébergement de temps à autre ! Pour chaque destination, nous avions prévu un budget pour deux par jour. Par exemple, nous avions prévu 100€/jour pour la Nouvelle-Zélande, 25€/jour pour la Thaïlande, 40€/jour pour le Cambodge… Kevin a mis au point un tableau Excel que nous actualisons quotidiennement pour savoir où nous en sommes. Pour le moment, nous rentrons dans notre budget sans avoir à nous priver ! Parce que nous considérons que notre budget est tout sauf tabou, vous pourrez le découvrir en détails en suivant ce lien : http://lemieuxdumonde.fr/budget/

  • La santé

Vous faites bien de nous poser la question car c’est vraiment un point essentiel sur lequel il ne faut pas faire l’impasse ! Des soucis de santé peuvent rapidement mettre votre voyage en péril, ce qui n’est pas le but ! Avant de partir pour un long voyage, il est essentiel de faire un bilan de santé complet (généraliste, dentiste, gynécologue) et de vous y prendre en avance pour faire les vaccins. En effet, certains rappels de vaccins devront être fait un mois après la première injection. Nous nous sommes assurés chez Chapka Assurance, avons fait les vaccins nécessaires, possédons une trousse de secours bien fournie (antibiotique polyvalent, antalgique antipyrétique, antispasmodique, désinfectant, pansements),   ainsi que les coordonnées des hôpitaux de chaque ville que nous traversons. Si cela peut vous aider, nous vous avons dressé la liste au format PDF de la trousse de secours idéale du voyageur. Vous n’avez plus qu’à la télécharger et à l’apporter à votre médecin traitant : http://lemieuxdumonde.fr/trousse-de-secours-que-prendre-pour-votre-voyage/.

Vos impressions

Qu’est-ce qui vous a plu dans votre tour du monde ou jusque là ? Qu’est-ce qui vous a moins plu ?

L’avantage d’un long voyage est qu’on l’on découvre de nouvelles choses chaque jour, et qui plus est pendant plusieurs mois. Chaque jour, on se réveille sans savoir ce que la journée nous réservera : une rencontre insolite, un sourire émouvant, des paysages merveilleux… Il n’y a pas à dire, cette sensation de découvertes permanentes nous rend vivants ! Chaque jour, c’est un plaisir de faire partager notre voyage à nos familles, nos amis et nos lecteurs. Mais l’inconvénient d’un long voyage, et on n’en parle pas souvent, c’est qu’on a tendance à fatiguer, à se lasser des centaines de temples qu’on voit et à peut-être passer à côté de certaines choses. Il est important d’insister sur le fait qu’un voyage de plusieurs mois n’a rien à voir avec des vacances.

Qu’avez-vous préféré ?

Dans chacun des pays que nous avons traversés, nous avons aimé des personnes, des ambiances, des endroits, des monuments, des paysages, des anecdotes, des détails… Par exemple, nous sommes tombés sous le charme des paysages de la Nouvelle-Zélande, des sourires des enfants du Népal, des couchers de soleil du Laos, de la gastronomie de la Thaïlande, de la gentillesse des habitants du Cambodge… Cela fait 3 mois que nous « baignons » dans la culture bouddhiste et c’est très appréciable. C’est une belle religion avec des valeurs saines. Néanmoins, le bouddhiste n’est pas pratiqué de la même manière au Népal, au Laos et en Thaïlande par exemple !

Un enfant népalais au bord de la rivière en train de jouer avec une pastèque !

Un enfant népalais au bord de la rivière en train de jouer avec une pastèque !

Pouvez-vous nous raconter 3 anecdotes ?

En plusieurs mois de voyage, les anecdotes, ce n’est pas ce qu’il manque ! Les anecdotes sont souvent liées à des rencontres uniques qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires :

  1. La rencontre inattendue en Nouvelle-Zélande : Kevin s’est découvert une passion pour la pêche en Nouvelle-Zélande ! Un jour, à Picton, alors qu’il attendait patiemment que ça morde, il a rencontré Basta, un Maori d’une cinquantaine d’années. Ils ont passé l’après midi ensemble et Basta l’a littéralement pris sous son aile pour lui apprendre les secrets de la pêche. Grâce à lui, Kevin a réussi à pêcher un petit requin ainsi qu’un saumon australien que nous avons cuisiné le soir au barbecue ! Le requin lui, a eu la vie sauve. Kevin a été touché par la gentillesse de cet homme, toujours prêt à rendre service, à l’image des néo-zélandais !
  2. La rencontre émouvante au Népal : Nous nous apprêtions à aller dîner à Chitwan lorsque des jeunes enfants nous ont abordés dans la rue. Ils voulaient connaître nos prénoms, nos âges et n’ont pas hésité à nous inviter chez eux, c’est-à-dire dans leur orphelinat. Ils nous ont montré leurs chambres et nous ont chanté plusieurs chansons. La joie et la bonne humeur étaient au rendez-vous avec ces enfants qui ne demandaient que de l’amour et de l’attention. Nous avons joué avec eux et nous nous sommes promis de leur envoyer des colis depuis la France dès notre retour. Cette rencontre nous a beaucoup touchés.
  3. La rencontre authentique au Laos : Nous avons passé plusieurs jours dans un petit village à 2 heures de Luang Prabang et avons eu la chance de découvrir le « vrai » Laos en compagnie de notre guide Joël. Alors que nous faisions une marche dans la jungle laotienne, nous sommes tombés nez-à-nez avec une famille qui plantait du riz. C’était l’heure du déjeuner et nous avons pu partager ce moment magique avec eux. Les femmes ramassaient les crabes pendant que les hommes dressaient la table avec des feuilles de bananier. Ils buvaient l’eau marron de la rivière et n’avaient presque rien à manger. Nous avons partagé nos repas avec eux, ce fut un véritable moment d’échanges et de partages !
Un véritable rendez-vous en terre inconnue au Laos !

Un véritable rendez-vous en terre inconnue au Laos !

Avez vous rencontré facilement les “gens du pays” ?

Pour rencontrer les locaux, il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus. Rares sont les fois où nous avons fait de belles rencontres autour des lieux touristiques ou des grandes villes. Les rencontres se font beaucoup plus facilement avec les enfants et nous n’hésitions pas à aller acheter quelques feutres et cahiers pour leur apporter et passer du temps avec eux. Ce sont à coup sur les meilleurs moments de notre voyage !

Selfie avec des enfants cambodgiens !

Selfie avec des enfants cambodgiens !

Avez-vous rencontré beaucoup de français ?

Les français, ce n’est pas ce qu’il manque à l’étranger ! Et franchement, ça fait du bien de temps en temps de parler français et de ne pas avoir à chercher ses mots en anglais ! Nous avons aussi rencontré de nombreux expatriés et ils n’ont pas fait l’unanimité dans nos cœurs. Certains se comportent mal avec les locaux, se montrent hautains et peu sympathiques ! C’est bien dommage !

Vous êtes vous facilement adapté aux différents pays et aux différentes cultures ?

Nous n’avons pas vraiment connu de choc des cultures en Nouvelle-Zélande. Bien que ce pays soit à l’autre bout du monde, nous vivons de la même manière, dans les mêmes conditions. Nous ne pouvons pas en dire autant pour l’Asie. Les premiers jours au Népal n’ont pas été faciles, d’autant plus que c’était notre première fois en Asie. Kathmandou est une ville bruyante, poussiéreuse, sale et il nous a fallu du temps pour l’apprivoiser. Cela fait 3 mois que nous sommes en Asie et nous nous sommes bien adaptés, des choses qui nous paraissent assez banales aujourd’hui nous auraient surement choquées il y a encore quelques mois !

Aviez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ? Votre entourage vous manque-t-il ?

Nous avons très régulièrement nos familles et nos amis par Skype ou mails. Il faut dire qu’avec Internet et les réseaux sociaux, cela facilite les choses. En Nouvelle-Zélande, nous nous connections à peu près une fois par semaine en allant dans des bibliothèques. Depuis que nous sommes en Asie, peu importe les pays, il y a la Wifi absolument partout. Cela nous arrange bien pour la mise à jour de notre blog et pour les Skype fréquents avec nos proches. Cela comble le manque même si ça ne remplace pas le fait d’être physiquement prêts d’eux. De plus, nous leur envoyons des mails hebdomadaires très détaillés de nos péripéties afin qu’ils puissent vivre avec nous, notre expérience ! Un voyage qu’on ne partage pas n’a que très peu d’intérêts !

Et pour finir

Avez vous évolué ou grandit grâce à votre tour du monde ?

Un pareil voyage vous change forcément, que vous le vouliez ou non. A moins de voyager avec des œillères. Vous croisez des personnes qui n’ont rien et pourtant elles ont le sourire. Certains travaillent 60 heures par semaine pour gagner 80 $ par mois et lorsque vous les rencontrez vous avez le droit à un grand sourire accompagné d’un grand « bonjour » qui vient tout droit du cœur. Ce voyage nous a appris à relativiser nos petits problèmes du quotidien, nos petits malheurs. Quand vous êtes chez vous, vous avez beau voir à la télévision que des peuples vivent avec si peu, ce n’est pas pour autant qu’il y a une prise de conscience. La plupart des gens éteigne la télévision et se plaigne à leur conjoint qu’à midi, au restaurant il n’y avait plus de tiramisu. Bien entendu nous extrapolons mais c’est tout de même comme cela que ca se passe.

Le voyage au contact de ces populations nous a aidé à grandir, à prendre conscience de ce qui se passe autour de nous. Nous ne savons plus prendre le temps, nous ne savons plus être aimables les uns avec les autres, nous pensons beaucoup à nous même sans prendre forcément de recul. Cela est dommage. Si tout le monde se rendait compte de la chance qu’on a de vivre en France et de disposer d’avantages économiques et sociaux, nous pensons qu’il y ferait bon vivre.

Avez-vous des conseils pour les futurs-tour-du-mondistes ?

 

Question pas évidente ! Pour tous ce qui est de la préparation vous trouverez tout sur notre blog, comment préparer son sac, quelle trousse de secours prendre, comment obtenir son permis international, la liste des affaires à mettre dans vos sacs…

Le conseil principal que nous donnerions c’est de ne pas partir avec d’apriori sur un pays. Tout au long de votre voyage, vous croiserez d’autres voyageurs avec qui vous échangerez vos points de vue. C’est bien d’écouter les autres et leurs conseils, mais faites vous votre propre opinion. N’éliminez pas un pays, une ville, un monument que vous aviez prévu de voir sous le seul prétexte que quelqu’un vous a dit que cela n’en valait pas le coup. Pour vous donner un exemple, lorsque nous étions au Laos et en Thaïlande nous avons croisé beaucoup de personnes qui nous mettaient en garde contre le Cambodge et les Cambodgiens. De ce fait nous sommes arrivés au Cambodge un peu sur la défensive, pensant que tout le monde voulait nous arnaquer. Bilan du voyage : les Cambodgiens sont les personnes les plus souriantes, aimables et gentilles que nous avons rencontrées au cours de ces 7 mois de voyages ! Donc écoutez ce que l’on vous dit mais n’en faites JAMAIS une vérité.

 

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

Même si nous adorons le voyage et les pays que nous avons traversés, la France est l’endroit où nous voulons vivre. Le sud de la France plus exactement. Le seul pays que nous avons traversé et qui nous a donné envie de nous y installer c’est la Nouvelle-Zélande pour la gentillesse et la courtoisie des gens, la propreté du pays, la combinaison mer / montagne qui offre des paysages à couper le souffle. Mais nous sommes tous les deux très proches de nos familles, et avons le besoin d’être proches des nôtres. En vivant en Nouvelle-Zélande nous ne pourrions pas les voir plus d’une fois par an, ce qui ne nous convient pas. Mais la Nouvelle-Zélande est à coup sur un pays de rêve.

Quant aux pays d’Asie, nos habitudes, nos besoins sont trop éloignés de ce que ces derniers proposent que ce soient au niveau de la nourriture, du rythme de vie, des conditions climatiques, des uses et coutumes….Ces pays sont magnifiques mais nous ne nous y voyons pas y vivre.

Retrouvez Kevin et Elodie sur leur blog

Le blog de Kevin et Elodie : http://lemieuxdumonde.fr/

lemieuxdumonde

Remerciements

Merci à Kevin et Elodie d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous leur tour du monde !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Kevin et Elodie sur cette interview ou sur leur tour du monde, n’hésitez pas à leur laisser des commentaires sous cet article. Ils se feront un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.