L’interview de Florence, en Birmanie

Pagode Birmanie

Florence, 26 ans, assistance webmarketing, a décidé de s’expatrier seule en Birmanie.

 

 

 

 

birmanieOù est-ce ?

Il s’agit d’une photo de la Pagode, en Birmanie.

 

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Florence Motte
Age : 26 ans
Situation personnelle : Célibataire
Situation professionnelle : Assistante webmarketing
Pays et ville d’origine : France- Paris
Pays et ville d’accueil : Birmanie- Rangoun
Type et durée du visa : Visa travail
Motif de l’expatriation : Travail à l’étranger
Blog : www.voyagesenbirmanie.com

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Florence Motte et je viens de Paris. J’ai fais une école école de commerce. J’ai 26 ans. Je suis partie m’installer en Birmanie pour une durée indéterminée pour le moment afin de commencer ma carrière. Je travaille pour une agence de webmarketing. J’ai en effet un diplôme en Webmarketing. Je suis célibataire et suis partie seule pour vivre cette belle expérience. Durant mon temps libre, j’essaie de visiter la Birmanie du mieux que je peux. J’ai rencontré beaucoup d’amis sur place avec qui je peux sortir le soir.

Quel est l’adresse de votre blog ?

http://voyagesenbirmanie.com

Je travaille en effet pour le blog de mon agence. Mon rôle est de publier des articles parlant de la Birmanie. Mon but est d’informer du mieux que je peux les futurs voyageurs. Je donne des conseils afin qu’ils préparent bien leur voyage et qu’ils ne rencontrent pas de problèmes sur place. Un blog doit être actif et avoir un bon contenu pour faire plaisir aux lecteurs.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis seule dans l’un des quartiers les plus connus de Rangoun. J’ai décidé moi même de partir là bas pour une durée indéterminée. C’est la première fois que je pars à l’étranger pour ce motif.

Florence en Birmanie

Florence en Birmanie

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

En France, je vivais à paris et je travaillais pour une agence de communication. Je vivais avec ma sœur dans un petit appartement. Mes proches vivent également à Paris. J’ai fais du tennis en compétition pendant plusieurs années.

Pour quelles raisons vous êtes-vous expatrié ?

Je suis partie car je n’aimais plus la France. Après avoir vécu la bas 25 ans, je sentais qu’il fallait que je parte. Je voulais prendre mon indépendance. La Birmanie est un pays qui m’attirait vraiment. La vie professionnelle en France ne me plaisait pas, les gens sont trop stressés, trop arrogants. L’expatriation était donc la meilleure solution pour me faire vivre une aventure comme celle ci.

Comment s’est passé votre départ ?

Mon départ s’est très bien passé. Je m’étais beaucoup renseigné sur Internet avant grâce à des blogs, des forums ou des réseaux sociaux. Je suis partie avec beaucoup d’affaires mais tout s’est fait très vite. Je me suis pas trop posée de questions, je voulais vraiment commencé une nouvelle vie la bas. Au moment de partir, j’étais partagée entre deux émotions : partir loin de mes proches me rendait nostalgique mais l’envie de commencer une nouvelle vie a très vite pris le dessus.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Les premières semaines ont été des semaines de vraie découverte. J’ai adoré ce moment ou vous ne connaissez rien et que tout vous semble incroyable. La population est très chaleureuse et m’a aidé dès que j’avais un problème. Ils sont très ouverts d’esprit. La cuisine épicée m’a parfois dérangé au début mais on s’y habitue vite. La vie la bas est beaucoup moins chère qu’en France. J’ai fais mes premières nuits dans un hôtel, puis j’ai vite trouvé un petit appartement dans le centre très bien placé et pas trop cher. En ce qui concerne le travail, j’avais déjà mon contact.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est-ce qui vous plaît moins ?

La gentillesse des gens et l’absence du stress quotidien de Paris. Ce qui me plait le moins, ça pourrait être le fait d’être loin de mes proches.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Ce qui est mieux : la vie au quotidien, le fait que tout est moins cher, la beauté des paysages
Ce qui est moins bien : l’organisation et le côté pratique

Le Lac Inle en Birmanie

Le Lac Inle en Birmanie

Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’accueil ?

C’est un pays qui offre des paysages splendides. Vous passez des grandes rues de Paris aux petites rues typiques birmanes.

  • La mentalité des locaux

Ouverts d’esprit, prêt à vous aider pour tout, calmes.

  • Le climat

En Birmanie, il y’a deux saisons mais la plupart du temps le climat est très bon. C’est très agréable de vivre à Rangoun.

  • Le logement

Oui très facilement, je suis allé voir les agences les plus connues de la ville et j’ai visité quelques appartements, j’en ai trouvé un au bout de deux jours et j’en suis ravie. Ils ne demandent pas trop de papiers, au contraire de Paris.

  • La nourriture

La nourriture est très épicée, au début cela peut être dur pour certaines personnes. Le riz se mange beaucoup et avec tout en Birmanie. J’ai de la chance, j’adore ça. Mais parfois, la nourriture européenne manque beaucoup (fromage, vin etc).

  • Les vacances

J’ai environ 3-4 semaines de vacances par an mais il est possible de les étendre un peu. Je suis en très bon terme avec mon patron.

  • La santé

La santé est très importante en Birmanie. Il est important de faire quelques examens avant de venir. Sur place, je ne sais pas encore, je verrais dans quelques mois.

  • La conduite

Je n’ai pas mon permis de conduire mais je compte bien me renseigner pour le passer si cela est possible. J’ai l’impression que les birmans sont très flexibles sur le code de la route !?

  • La censure

Non plus maintenant je crois, du moins je ne la ressens plus.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

Les visites sont parfois un peu chères mais les prix restent généralement convenables en Bimarnie.

Florence, en Birmanie

Florence, en Birmanie

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

Parfois, il est difficile de se faire comprendre car les mentalités ne sont en effet pas les mêmes. Quelques traditions surprennent.

Avez-vous des «habitudes» ?

J’ai plutôt gardé mes habitudes pour le moment, je me suis installée il y’a pas longtemps.

Y’a-t-il beaucoup de choses à visiter aux alentours ?

Au début je partais presque tous les week-end car oui il y’a énormément de sites touristiques en Birmanie, vous pourrez d’ailleurs les découvrir sur mon blog « Voyages en Birmanie ». Ce n’est pas trop cher donc j’en profite !

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

J’ai eu le malheur de garder mes chaussures lors de ma première visite dans un temple, je peux vous dire que je ne me suis jamais sentie aussi mal.

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

Toutes les journées ne se ressemblent pas en Birmanie, c’est ça que j’aime ici. Vous partez au travail et sur le chemin vous tombez toujours sur quelque chose de surprenant. J’aime aller boire un verre avec des amis ou des collègues en sortant du travail. Le week-end je me détends et je visite. Je m’intègre à petit pas dans la population.

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Petit à petit oui.

Avez-vous rencontré des locaux ?

Pour le moment, je n’ai pas d’amis birmans à cause de la barrière de la langue mais je compte bien m’en faire.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Oui il y’a une grosse communauté de français en Birmanie.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Les débuts sont toujours un peu difficiles mais maintenant je me sens chez moi.

Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

Je suis en cours d’apprentissage. Ce n’est pas facile, mais je persévère !

Un marché en Birmanie

Un marché en Birmanie

Votre lien avec votre pays d’origine

A quelle fréquence rentrez-vous dans votre pays d’origine ?

Pour l’instant je ne suis pas encore rentrée.

Avez-vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Je suis une fan de skype  ! Ça comble le manque.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Oui bien sur, pour rendre visite à ma famille.

Humanitaire en Birmanie

Humanitaire en Birmanie

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Je pense avoir appris beaucoup sur moi. Je suis indépendante à 100% désormais et j’ai appris à être débrouillarde.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

N’ayez pas peur de partir à l’aventure ! Vous n’en tirerez que du positif !

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

J’attends de voir ce que donne mon expérience en Birmanie mais l’Amérique Latine m’attire de plus en plus.

Retrouvez Florence sur son blog

Le blog de Florence : http://www.voyagesenbirmanie.com/

voyagesenbirmanie

Remerciements

Merci à Florence d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie en Birmanie !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Florence  sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • expatrie birmanie