L’interview de Muriel en Nouvelle Calédonie

DSCN6550

Muriel et son mari ont décidé de partir vivre un an à Nouméa, en Nouvelle Calédonie, en prenant un congés sabbatique afin de profiter de la vie et de leurs enfants.

 

 

 

 

 

nouvelle-caledonieOù est-ce ?

Il s’agit d’une plage en Nouvelle-Calédonie.

 

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Muriel
Age : 38 ans
Situation personnelle : en couple avec 3 enfants
Situation professionnelle : depuis 3 mois je suis maman et épouse au foyer sinon chef d’entreprise en France.
Pays et ville d’origine : France, Mauléon (pays basque)
Pays et ville d’accueil : Nouvelle Calédonie, Nouméa

Date de début de l’expatriation dans votre pays d’accueil : le 1er janvier 2014
Motif de l’expatriation : s’accorder une parenthèse dans notre vie, envie d’un break pour profiter pleinement de notre petite famille
Blog : http://damawi.blog.free.fr/

Présentez-vous ?

Moi chef d’entreprise en France et mon homme technicien sur commande numérique en congés sabbatique au pays basque. Heureux parents depuis 6 ans de 3 enfants originaire de COLOMBIE (2 filles et 1 garçon), nous avions un travail très prenant en France avec cette impression que les années défilaient sans qu’on s’en rende compte.

Notre goût pour l’aventure et la découverte des autres nous a rattrapé et un jour nous décidons de faire une parenthèse pour se voir grandir dans tous les sens du terme !

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Nous avons créé ce blog surtout pour les amis et la famille : http://damawi.blog.free.fr/.

Où vivez-vous actuellement ?

Nous avons posé nos valises dans un quartier de Nouméa, face à la mer, le 1er janvier 2014 pour une année sabbatique.
Mon homme travaille depuis 2 mois dans une entreprise ici à Nouméa, ce n’était absolument pas prévu mais l’occasion s’est présentée.

Notre expérience à l’étranger n’est pas nouveau car nous avons l’habitude de voyager en sac à dos depuis que nous pouvons l’assumer financièrement. Nos enfants aussi ont déjà une expérience des voyages mais jamais partis pour une période d’un an.

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

Une vie bien remplie avec un travail très intéressant pour l’un et l’autre , différents biens dont une maison avec du terrain autour, des amis tout autour et la famille pas très loin. Une très grande amplitude horaire au travail et donc pas le temps pour les loisirs sportifs. On pourrait dire « métro (sauf qu’il n’est pas arrivé jusqu’à chez nous ), boulot, dodo !!!

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Pour changer d’air ! Pouvoir prendre les repas en famille, accompagner les enfants le matin à l’école sans courir, plus de garderie ni de nounou, bref faire tout ce que j’ai envie sans contraintes d’horaire : la liberté totale.

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Une fois l’annonce à la famille et aux amis, à l’école des enfants, aux clients de l’entreprise et au patron de mon homme, nous avons mis notre maison, voiture en vente. Tout a été très vite : en moins de 1 mois. En ce qui me concerne un contrat de gérance signé chez un avocat et nous voilà partis avec nos valises mais sans container car persuadé que nous trouverons de tout là où nous allions.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Nous étions logés chez des amis qui résident ici depuis 8 ans, ils nous ont énormément aidé pour les démarches administratives. Pour le moral il était excellent et n’a pas changé depuis.

Nous sommes conquis d’emblée par le climat du pacifique et sa façon de vivre.

Les enfants trouvent de suite leurs marques et pas une fois jusqu’à aujourd’hui ils n’ont été mélancoliques de leur vie en France.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ?

Sortir de la routine, découvrir des nouvelles personnes et leur mode de vivre. Pouvoir profiter de la mer et des îles environnantes, la végétation variée, les magnifiques poissons du lagon, toute l’exceptionnelle faune et flore qu’offrent la Nouvelle Calédonie.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Tout ce qui est mieux je viens de le décrire précédemment et pour les points négatifs ce serait le coût de la vie. les prix sont élevés et on fait attention à ce que l’on consomme : plus de fromage sauf s’ il est en promotion, moins de yaourts, de chocolat, de vin. Nous avons dû changer nos habitudes alimentaires mais sinon rien d’insurmontable.

DSCN5711

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

Une île proche du paradis avec le soleil qui se lève le matin vers 5h30 en été et se couche vers 18h le soir et ça 11 mois de l’année.

Les paysages sont grandioses.

Une île ni trop petite ni trop grande juste comme il faut.

  • La mentalité des locaux

Les gens n’ont pas la même approche selon les régions où ils vivent ; sur Nouméa il y a beaucoup d’expatriés mélangés aux locaux. On vit plus à l’européenne avec les règles de respects qui se doivent.
En brousse il faut aller à leur rencontre sinon ils ne viennent pas d’emblée mais pas de résistance en tout cas pour l’instant de ce que j’en ai vu.

  • Le climat

Soleil et chaud mais respirable grâce a un petit vent (température entre 25 et 30°) avec une petite saison des pluies + ou – 1 mois mais la température ne descend pas en dessous de 15°C.

  • Le logement

N’ayant pas d’activité professionnelle à notre arrivée nous avons dû pour prétendre à un logement passer par une agence immo et payer la totalité de l’année pour pouvoir louer notre appartement.

  • La scolarisation

Les enfants sont scolarisés au primaire, l’année scolaire commence en février et se termine en décembre.

Pour l’assiduité à l’école tout dépend de l’enseignant et du chef d’établissement, pour nous tout s’est très bien passé.

  • Les vacances

Toutes les 6 semaines il y a 2 semaines de vacances.

  • La santé

Ici il faut travailler pour avoir une couverture santé.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

Les actes médicaux sont facturés le double qu’en France et il faut parfois attendre 2 mois pour un rdv chez le dentiste.

DSCN6546

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

Ce qu’il appelle la coutume au chef, c’est à dire payer un droit de traverser ou visiter leur village.

Avez-vous des «habitudes» ?

Les sorties du weekend en dehors de Nouméa. Le weekend les gens désertent la ville pour aller pique niquer au bord de la rivière ou pour partir en brousse.

Y’a-t-il beaucoup de choses à visiter aux alentours ?

Oui car l’île n’est pas très grande et nous pouvons bouger très facilement.

Décrivez votre cadre de vie

Face à la mer et de dos aux palmiers.

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

  • Réveil 6 h pour toute la famille,
  • petit déjeuner et départ au travail pour papa et école pour les enfants à 7h30,
  • retour maison pour petit café solo du matin et départ pour quelques courses,
  • récupérer les enfants à l’école à 11h15 pour déjeuner en famille,
  • puis retour pour 2 h de cours.
  • pendant ce temps repos, réflexions sur projets futurs, skype avec copines
  • fin de la journée d’école pour les 3 mouflets à 15h30 et devoirs, activités sportives
  • retour du papa à la maison
  • repas du soir pris tous ensemble et dodo !!!

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Oui.

Avez-vous rencontré des locaux ?

Oui pour les rencontres mais pour parler d’amitié pas encore.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Oui.

Votre lien avec votre pays d’origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d’origine êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

L’impatience surtout vis à vis de l’administration. Cool cool c’est les îles.

A quelle fréquence rentrez-vous dans votre pays d’origine ?

Nous retournerons en décembre 2014 mais peut être pour revenir définitivement.

Avez-vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Oui, le blog et skype.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Aujourd’hui on est partagé nous étions censés rester 1 an à Nouméa mais nous nous plaisons.
Notre décision n’est pas encore prise.

 

DSCN5306

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

C’est là tout le challenge de l’aventure, nous avons découvert déjà des cotés de notre personnalités que l’on ne connaissait pas.

Pour moi, l’hyperactive de service, j’apprécie ma vie d’aujourd’hui, et regrette même de ne pas l’avoir fait avant.

Pour mon mari son bonheur est de nous voir plus et de faire participer les enfants à d’autres découvertes.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Si l’envie vous traverse l’esprit et que l’opportunité se présente, foncez.

On en ressort toujours grandit.

Comment vous voyez vous dans le futur ?

Pouvoir continuer à profiter de la vie et des voyages

Dans quel coin du monde rêvez-vous de vivre ?

Il nous reste beaucoup d’endroits méconnus à nos yeux qui nous tenteraient !

Où aimeriez-vous vivre une fois que vous serez à la retraite ?

Prés des miens.

Retrouvez Muriel sur leur blog

Le blog de Muriel : http://damawi.blog.free.fr/

 

a-nous-la-nouvelle-caledonie

Remerciements

Merci à Muriel d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie en nouvelle-Calédonie !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Muriel sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.