L’interview de Alix, au Japon



Japon

Alix nous raconte comment se sont passées ces premières semaines d’expatriation au Japon !

 

 

japon

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Alix
Age : 28 ans
Situation personnelle : Célibataire
Situation professionnelle : Ingénieur Eclairagiste et Pâtissière
Pays et ville d’origine : France/Cameroun – Levallois-perret (92)
Pays et ville d’accueil : Japon – Naha (Okinawa)
Type et durée du visa : Visa Vacances travail – 1 an
Début de votre expatriation : 17/03/2016
Motif de l’expatriation : Changement de mode de vie
BlogNomadik Time

 

Présentez-vous ?

Alix, 28 ans, métisse française/Camerounaise. Ingénieur éclairagiste initialement et Pâtissière par la suite. J’aime lire livres, BD et mangas – faire de la photo et voyager. J’ai vécu dans 4 pays différents sur 4 continents différents (Paris/Yaoundé/New York et maintenant Naha).

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Mon blog Nomadik Time : www.nomadiktime.com m’aide à poser les bases d’un changement de vie. Je souhaite devenir une nomade avec des périodes de mouvement plus ou moins longues. J’ai ressenti le besoin d’écrire mes doutes, interrogations, échec et réussite comme pour les graver.
Bien entendu, il me sert aussi à raconter mon quotidien et à rester en lien avec mes proches.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis en ce moment au Japon, sur l’île d’Okinawa et plus précisément dans la ville de Naha. Dans mon envie de changement de mode de vie, j’ai décidé de passer plusieurs mois (8/9mois) au Japon. Ce pays m’a toujours fascinée et j’ai eu envie d’y vivre pour le connaître un peu plus en profondeur.

Ce n’est pas la première fois que je vis à l’étranger (la 4ème fois pour être précise) mais c’est la première fois sur le continent Asiatique.

Japon

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

En France, j’avais un poste en CDD d’ingénieur dans une agence, cela a duré 1 an et demi. Je suis propriétaire d’un appartement et je suis plutôt proche de mon entourage (famille, amis..etc)

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

J’ai eu envie de changer de mode de vie après être restée un long moment en couple, sans bouger et en me forçant à répondre à certaines pressions de la société : boulot stable, propriété, vie à deux etc…

J’ai donc économisé pendant 1 an pour avoir les fonds nécessaires pour la demande de visa, j’ai réussi à trouver un client pour lequel je travaille en Free-lance et je me suis envolée pour le Japon.

 

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Le choix des affaires a été assez simple mon expatriation durant maximum 1 an, je n’ai emmené que le strict minimum des vêtements, mon matériel de travail (ordi, appareil photos etc..) et quelques petites choses difficile à trouver ici comme certains médicaments.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Les premières semaines étaient assez intenses puisqu’il y a quelques petites choses à faire administrativement quand on a un visa vacances-travail comme aller s’enregistrer à la mairie, faire traduire son permis de conduire ou encore s’acheter un téléphone et une carte sim.

Tout cela peut paraître anodin mais mon niveau de japonais était assez faible au départ donc pas évident de se faire comprendre.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Ici, je n’ai aucune pression. Je vis ma vie à mon rythme sans que personne ne s’en soucie.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Les Japonais sont les rois du service, je n’ai jamais été aussi bien traitée dans un magasin ou une administration. Ils se plieront en 4 pour accéder à la demande d’un client.

Par contre, ils sont relativement lents et ont encore des systèmes de fonctionnement que nous avions en France dans les années 90 :

Impossibilité d’obtenir une carte sim sans un forfait avec engagement de 2 ans (pas très pratique quand on ne reste qu’un an)

Ou encore il faut entre 2h et 3h pour une ouverture de compte en banque car les papiers sont remplis à la main par les agents et faxés à la direction puis validés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

Japon, pays insulaire, langue parlée : Japonais (l’anglais est vraiment très peu usité).
Pays pour lequel le riz est l’équivalent du pain pour les Français.

  • La mentalité des locaux

Les gens au Japon sont serviables mais ne se sentent pas forcément très à l’aise en présence d’étrangers.

  • Le climat

Tropical pour mon plus grand bonheur – nous sommes en Avril et il fait 26°C avec un soleil radieux.

  • Le logement

J’ai été aidé par l’école de langue dans laquelle je vais étudier pendant quelques mois pour trouver mon studio. Donc je n’ai pas eu vraiment de difficulté.

  • La nourriture

Les Japonais sont plus « funky » que les européens en termes de goût, ils osent des mélanges extravagants et il y a toujours des consommateurs pour acheter. Alors des découvertes en matière culinaire il y en a tous les jours : – yaourts à l’aloe vera / fromage à tartiner et à faire toaster/ saucisses avec dessins imprimés de la reine des neiges.

Le plus difficile pour un occidental est le prix des fruits et légumes, pas évident de voir une pomme à 2 euros quand chez nous pour 2 euros c’est le kilo de pommes qu’on achète. Il faut donc apprendre à manger différemment et je m’y atèle tant bien que mal.

  • La conduite

Au Japon, on roule à gauche et les Japonais sont relativement prudents en voiture de plus leur limitations de vitesse sont plus basses que les notres. Si vous restez sur le sol pour 1 an, il suffit d’aller faire traduire son passeport au bureau de la JAF (Japan Automobile Federation). Si vous restez plus longtemps il faudra passer un complément de test pour obtenir un permis japonais.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

Les fruits/légumes, les moyens de transport coûtent cher. Les restaurants ne sont pas cher du tout vous pouvez manger pour 4/5 euros un repas très copieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

Le plus gênant pour moi, c’est le fait d’être dévisagée par certains locaux quand ils n’ont pas trop l’habitude de voir des étrangers.

Avez-vous des «habitudes» ?

Niveau habitudes, je mange plus de riz qu’avant et j’attends que le bonhomme passe au rouge avant de traverser !

Est-il facile de partir en weekend ?

Quand on vit sur Okinawa partir en week-end n’a rien de plus simple. Il y a énormément d’agences de locations de voitures qui proposent des locations journalières à 30/40 euros. L’île est assez intéressante entre les plages et les montagnes plusieurs paysages s’offrent à vous pour peu de temps de trajet. Sinon d’autres petites îles (Zanami ou Tokashiki) sont accessibles en ferry et l’aller-retour peut se faire dans la journée.

Décrivez votre cadre de vie ?

Je vis dans un studio de 20m² dans un quartier résidentiel de la ville. Je ne suis pas dans les zones touristiques donc je ne vois pas vraiment beaucoup d’étrangers autres que ceux de l’école de Japonais dans laquelle je vais. Tout est accessible à pied le supermarché, l’école, plusieurs parc et la station de monorail qui permet d’aller à la plage ou dans le nord de la ville.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

Le quartier est assez fourni en établissement scolaire, ce qui fait que je tombe souvent nez à nez avec les enfants et adolescents du quartier. Je me suis donc retrouvée un après-midi en rentrant de mes courses à apprendre quelque mots d’anglais aux enfants de primaire qui jouaient près de chez moi. Un moment super rigolo !

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

En semaine, je vais en cours le matin de 8h45 à 12h. Mes après-midi sont ponctués par des balades, mes devoirs de japonais ou les petits boulots que j’ai trouvés. 3 fois par semaine, j’anime un atelier d’anglais dans une crèche/maternelle de mon quartier. En plus je suis aussi travailleur free-lance, j’ai donc quelques dossiers d’ingénierie sur lesquels je travaille depuis le Japon.

Le week-end c’est découverte de l’île avec mes copains/copines de classe et devoirs de Japonais !
Japon

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Difficile de parler d’intégration au Japon. Dans ce pays un étranger restera toujours un étranger mais j’ai rencontré des gens adorables.

Avez vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

Avec l’école de langues, rencontrer des gens est relativement facile. Pour rencontrer des japonais, j’ai utilisé mes petits boulots puisque les japonais ne sont pas très à l’aise avec les étrangers c’est assez difficile d’en rencontrer en dehors de situations spécifiques (travail, école, rencontres organisées).

Côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Ma voisine de palier est aussi française donc oui mais c’est la seule que je côtoie. Je suis d’avantage ici pour parfaire mon Japonais donc le but est de parler le moins possible français ou anglais.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

J’ai tellement été bien accueillie que je me suis adaptée en douceur et vraiment facilement, même en ne parlant pas vraiment la langue.

Connaissez-vous la langue du pays ?

J’avais pris quelques cours en France mais au final pas suffisamment pour avoir une conversation en Japonais. Je suis donc 3 mois de cours de langues dans la ville où je me suis installée.

Japon

Votre lien avec votre pays d’origine

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine?

Je parle régulièrement à ma famille et à mes amis sur skype ou via messenger de Facebook ! Le blog Nomadik Time me permet aussi de créer un lien particulier avec eux comme si au fond ils voyageaient un peu avec moi. J’essaie sur le blog de raconter des tranches de vie pour qu’ils voient au mieux dans quel cadre je suis.

Japon

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Oh oui j’ai évolué mais je ne pense pas avoir changé de mentalité mais j’ai un peu plus de confiance en moi quant à mon changement de mode de vie. Cette expérience me conforte dans mon envie de me déplacer à mon rythme. Je dirai que j’ai enfin l’impression de vivre une vie qui me correspond.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Foncez !

Comment vous voyez vous dans le futur ?

J’ai beaucoup de mal à me voir dans le futur mais ce que j’espère c’est de pouvoir continuer à vivre où l’envie me mène et de rencontrer des gens formidables.

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

La Nouvelle Zélande me donne très très envie… peut-être le prochain PVT !

 

Retrouvez Alix sur son blog

Le blog de Alix : http://nomadiktime.com/

nomadiktime

Remerciements

Merci à Alix d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie au Japon !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Alix sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.