L’interview de Fanny, en Argentine

DSC08106

Fanny, 35 ans, originaire du Sud Ouest de la France, vit en Argentine depuis 5 ans, après avoir vécu à Dublin, Mexico, Paris et Londres ! Elle nous raconte son amour pour les capitales.

 

 

 

argentineOù est-ce ?

Ce photo a été prise, de nuit, à Puerto Madero, à Buenos Aires, en Argentine (Amérique du Sud).

Buenos Aires, est la capitale et la ville la plus importante de l’Argentine, c’est aussi la deuxième ville la plus peuplée d’Amérique du Sud (après São Paulo).

 

 

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Fanny
Age : 35 ans
Profession : agent de voyages
Situation personnelle : célibataire
Pays et ville d’origine : Auch, France
Pays et ville d’accueil : Buenos Aires, Argentine
Type et durée du visa : 1 an renouvelable
Partenaires de voyage/d’expatriation : je suis partie seule sans conjoint

Blog : http://destinobuenosaires.blogspot.com

Qui êtes-vous ?

Mon amour pour les capitales du monde m’a fait déménager plusieurs fois : Dublin, Mexico D.F., Paris, Londres et pour finir Buenos Aires, qui me retient toujours et encore. J’étais tombée amoureuse de ce pays et de sa capitale lors de deux premiers voyages et j’ai décidé de revenir m’y installer.

Je vis depuis 5 ans à Buenos Aires, je suis agent de voyages dans une agence locale qui organise des voyages sur mesure en Argentine / Chili / Bolivie pour une clientèle francophone et anglophone.

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

j’ai vécu 1 an à Mexico DF, puis 5 ans à Paris, puis 1 an à Londres, presque 2 ans à Toulouse et depuis 5 ans à Buenos Aires

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi de vous expatrier ?

Mes précédentes expériences à l’étranger m’avaient enthousiasmée et après un retour en province dans ma région d’origine, Toulouse, le désir de repartir fut plus fort. J’étais tombée amoureuse de ce pays et de sa capitale lors de deux premiers voyages. Je suis partie à l’aventure, sans travail !

Comment s’est passé votre départ ?

Je suis partie à l’aventure, sans travail mais sûre que j’avais raison de tenter cette aventure

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Je connaissais déjà la ville pour y avoir séjourné 2 fois en vacances, j’y avais des amis et je parlais déjà espagnol couramment.

Buenos Aires

Plaza San Martin

Qu’est-ce qui vous plait dans le pays où vous vivez actuellement ?

L’attitude des Argentins dans la vie de tous les jours : (l’enthousiasme, la façon de profiter du moment présent, la flexibilité, le tempérament chaleureux).
Un certain côté suranné de la ville, une offre culturelle immense, une société moins matérialiste et davantage tournée vers les relations humaines, sa situation idéale pour rayonner dans le pays et même en Amérique latine
Cette ville offre un bon intermédiaire entre l’Europe et les autres pays sud-américains, plus éloignées de l’Europe (comme Lima, la Paz, le Brésil ect).

Qu’est-ce qui vous dérange dans le pays où vous vivez actuellement ?

La situation économique instable.
L’accès impossible aux devises étrangères (sinon à un taux parallèle), pas possible d’accéder à des euros, d’économiser
un écart de richesses criant et l’insécurité que cela engendre.

DSC06207Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’expatriation ?

Une culture italienne dans le comportement, la cuisine ; la nourriture est surtout italienne : pâtes, pizzas, en plus de la fameuse viande de bœuf.
L’enthousiasme, la façon de profiter du moment présent, la flexibilité, le tempérament chaleureux.
Le pays est grand comme 5 fois la France, ce qui offre des paysages très variées, et une culture authentique.

  • Le climat

Soleil toute l’année, températures hivernales 3 mois par an. Le climat est idéal, de novembre à avril les températures sont très agréables et l’été dure 4 mois.

  • La sécurité

La sécurité, avec un peu de bon sens, n’est pas un problème, il faut éviter les quartiers “à risque”, comme partout.
Buenos Aires est une capitale plutôt sûre en comparaison des autres capitales sud-américaines.

  • La vie nocturne

La vie nocturne est très riche et variée, voir mon blog : http://destinobuenosaires.blogspot.com.ar/2012/04/buenos-aires-by-night.html.

  • La vie culturelle

La vie culturelle est immense, beaucoup d’événements, concerts, animations gratuits et des cours de langue, activités artistiques très abordables. Je ne pense pas que Buenos Aires ait son équivalent ailleurs sur le continent.

  • Les vacances

2 semaines de vacances à l’année, voire 3.

  • Le système de santé

Les hôpitaux publics sont bons, très bon niveau de médecine à Buenos Aires, mais pour voir un spécialiste, il y a beaucoup de temps d’attente. La Médecine privée est très performante.

  • La conduite

La conduite est moins sûre qu’en Europe, permis étranger valide 1 an.

  • Le logement

L’obtention d’un logement est compliqué car les contrats de location sont pour 2 ans et on demande un garant qui réside dans la même ville.

Qu’y a-t-il à visiter près de là où vous habitez ?

Près de Buenos Aires, le choix est très réduit une fois que l’on a été voir le delta du Tigre et San Isidro. Les sites touristiques sont à 2h d’avion minimum.

Quel(s) lien(s) gardez-vous avec votre pays d’origine et votre vie là-bas ?

Je suis en contact avec ma famille très souvent, je lis la presse française sur internet, et je rentre en France 1 fois par an.

Quels liens comptez-vous entretenir avec votre pays d’origine et votre pays d’expatriation ?

Je me sens bien pour l’instant à Buenos Aires.

J’espère garder, si je reviens en Europe, les qualités argentines : l’enthousiasme, la façon de profiter du moment présent, la flexibilité, le tempérament chaleureux.

J’arrive toujours en retard, comme les Argentins.

Buenos Aires

Plazoleta Doctor Carlos Peligrini

Décrivez votre cadre de vie ?

Je vis et je travaille dans le quartier de Palermo, un quartier résidentiel, composé essentiellement de maisons et d’immeubles bas, arboré, très agréable, avec beaucoup de restaurants, de cafés en terrasse. Il est situé loin du bruit et du trafic du centre ville. C’est le quartier préféré des touristes pour sa vie nocturne également.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

L’odeur permanente du barbecue, l”asado” dans la ville, quelque soit l’heure de la journée : http://destinobuenosaires.blogspot.com.ar/2009/10/le-bruit-et-les-odeurs.html.

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ?

voici le déroulement de la nuit à Buenos Aires : http://destinobuenosaires.blogspot.com.ar/2012/04/buenos-aires-by-night.html.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres français sur place ?

Peu, j’ai 3 amies françaises seulement, tous les autres sont des argentins

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Oui tout à fait, je parlais couramment espagnol en arrivant car j’avais vécu une année au Mexique auparavant.

Face à quelle mentalité/habitude/défaut français êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

L’ignorance des français sur ce pays et sur ce continent car j’étais moi aussi ignorante avant de venir vivre ici.

Avez vous prévu de revenir vivre en France un jour ?

Je ne sais pas, c’est l’éternelle question… ma famille et mes amis me manquent beaucoup

Buenos Aires

Catedral metropolitana de la plaza de mayo (une copie de l’assemblée nationale française !)

Tenez-vous un blog à propos de votre expatriation ?

Mon blog : http://destinobuenosaires.blogspot.com.

A l’origine j’ai commencé ce blog pour partager mon “expérience” argentine avec mes proches. J’étais tombée amoureuse de ce pays et de sa capitale lors de deux premiers voyages. Je me suis rendu compte, les années passant, que ce blog m’aidait à me souvenir, à garder une trace de mes pensées et de mes anecdotes sur cette ville. Je souris souvent quand je relis mes observations du début

A ma grande surprise, des lecteurs ont commencé à m’écrire, pour me demander des informations sur la ville, comment trouver du travail ici, un logement etc. Moi aussi, avant de faire le grand saut, j’avais contacté des bloggers français installés ici, avec les mêmes préoccupations de visa, d’emploi, et les mêmes questions sur la vie quotidienne. Alors à mon tour, j’ai répondu à ces courriers. Puis encore plus surprenant, des lecteurs m’ont proposé de prendre un café ! Des voyageurs juste de passage, ou de plus longue durée.

Qu’avez-vous à ajouter pour conclure ?

Depuis que je suis partie vivre à l’étranger, je suis devenue beaucoup plus flexible, ouverte et débrouillarde.

Je conseille aux Français de voyager d’abord en Argentine ou dans le continent avant de commencer à s’installer car les salaires sont bien sûr plus bas qu’en France et un salaire argentin, pour débuter, ne permet pas de voyager très longtemps, financièrement parlant et aussi en terme de temps, vu les vacances réduites (2 ou 3 semaines par an).

L’expérience d’expatriation est extraordinaire, dans le sens littéral du terme, on est amené à vivre des situations qui ne sont pas imaginables, dans le sens positif et négatif, pour une personne qui ne l’a jamais tenté.

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

En Espagne à Barcelone

DSC01808

Retrouvez Fanny sur son blog

Le blog de Fanny : http://destinobuenosaires.blogspot.com.

destinobuenosaires

Remerciements

Merci à Fanny d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous son expérience de serial-expat et plus particulièrement sa vie à Buenos Aires !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Fanny sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.