L’interview de Virginie, en Espagne


1280px-Barcelona

Virginie est une professeur des écoles et FLE qui a vécu et travaillé en Nouvelle-Zélande, Australie, Etats-Unis et Espagne. Elle nous raconte sa vision de l’expatriation !

 

 

 

 

espagneDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Virginie
Age : 43 ans
Situation personnelle : Mariée, deux enfants de 7 et 4 ans
Situation professionnelle : professeur des écoles dans une école française
Pays et ville d’origine : Béziers, France
Pays et ville d’accueil : Barcelone, Espagne
Type et durée du visa : Union européenne donc pas besoin de visa de travail
Début de votre expatriation : 2004
Motif de l’expatriation : Envie de découvrir un autre mode de vie

 

Source des photos : Wikipedia

 

Présentez-vous ?

Après un Master de droit international, je suis partie à l’étranger. J’ai commencé à enseigner le français et cela m’a beaucoup plu. J’ai donc passé un Master de français langue étrangère (FLE), diplôme d’enseignant de français auprès d’étudiants étrangers. J’ai enseigné en Universités, Alliances françaises et Instituts français en Espagne, Nouvelle-Zélande et Australie. Les Etats-Unis m’ont offert une troisième reconversion comme professeur des écoles. J’ai enseigné auprès d’enfants de 3 à 12 ans dans des écoles françaises dans l’ Oregon et en Espagne.

Mon mari est également français et nous avons deux enfants de 7 et 4 ans qui sont scolarisés dans une école françaises et sont trilingues, français, espagnol et catalan.

Où vivez-vous actuellement ?

Nous vivons en Espagne, je travaille en CDI avec un statut de droit local dans une école française.

Catalunya Barcelona

Catalunya Barcelona

Votre vie avant votre expatriation

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Je suis partie à 25 ans après des études de droit en France. J’ai beaucoup voyagé avec mes parents étant jeune et j’avais envie de continuer l’aventure en étant adulte. Mon métier d’enseignante de français me permet d’être très mobile et de trouver toujours du travail à l’étranger.

 

Votre vie à l’étranger

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Barcelone est une ville cosmopolite où il est très facile de se sentir bien. Le mode de vie est proche de celui dont j’avais l’habitude en vivant dans le sud de la France. De plus le climat est doux et les environs très agréables, entre mer et montagne.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Me sentir un peu comme une touriste perpétuelle en terre étrangère. Etre surprise et apprendre tous les jours quelque chose.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

Je ne me suis pas expatriée par désamour de la France, juste par envie de découvrir des choses nouvelles et d’apprendre un peu plus sur moi-même, de quitter un certain confort. Rien ne me manque de mon pays natal que je suis heureuse de retrouver pendant les vacances.

Il me semble que lorsque l’on change de pays, il faut éviter les comparaisons, juste se dire que les choses seront différentes et accueillir tous ces changements bons ou mauvais comme une merveilleuse occasion d’apprendre et de s’enrichir.

Sagradafamilia-overview

Sagrada familia

Les caractéristiques de votre pays d’accueil

  • La mentalité des locaux

Très semblable à celle des habitants du sud de la France.

  • Le climat

Méditerranéen. Chaud l’été et doux l’hiver.

  • Le logement

Comme en France, il existe des agences immobilières ou des sites internet qui mettent en relation des particuliers.

  • La scolarité

Mes enfants étudient dans une école française car nous souhaitons qu’ils restent dans le système français présent un peu partout dans le monde.

  • Les vacances

5 semaines par an dans le privé.

  • La santé

Un peu comme en France, sécurité sociale publique et mutuelle privée.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

Le coût de la vie est un peu moins élevé qu’en France mais les salaires aussi…

 

Torre Agbar

Torre Agbar

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Très rapide, les Européens partagent de nombreuses valeurs communes.

Avez-vous rencontré facilement les “gens du pays” ?

Oui, culturellement la culture espagnole est proche de la nôtre. C’est facile de communiquer et de se faire des amis. Les Catalans aiment beaucoup la France et les Français.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Oui car les français de l’étranger ont souvent le même profil que nous. Ils gardent un fort attachement pour la France tout en ayant une grande envie de découverte. Cela fait du bien de se retrouver de temps en temps car la connivence culturelle est agréable.

Connaissiez-vous la langue du pays ?

J’avais étudié l’espagnol comme deuxième langue étrangère au collège. Cela aide d’avoir des bases. Cependant rien de mieux que l’immersion linguistique pour apprendre rapidement une nouvelle langue.

 

Votre lien avec votre pays d’origine

A quelle fréquence rentrez-vous dans votre pays d’origine ?

Au moins 4 fois par an car l’Espagne n’est pas loin…

Avez-vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Oui via Skype et le téléphone. Nous n’habitons pas loin donc pas de manque. Les relations sont même plus fortes, on échange moins de banalités lorsque l’on vit éloignés… Par contre en cas de maladie d’êtres chers, c’est dur de ne pas être plus présents…

Avez-vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ? Pourquoi ?

Pour les vacances, oui. Mais pour y vivre de manière définitive, seulement si nous y sommes obligés…

 

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Il me semble que cela nous apprend à être plus tolérant, à accepter les différences et à les considérer comme quelque chose de positif. Une facilité d’adaptation de plus en plus grande.

Avez-vous des conseils pour les futurs expatriés ?

Ne pas s’imaginer trop de choses à l’avance. Garder l’esprit ouvert et accueillir chaque nouvelle découverte bonne ou mauvaise de manière positive ! Eviter les comparaisons avec son pays d’origine, il y a toujours mieux et pire !

Comment vous voyez-vous dans le futur ?

Continuer à parcourir le monde, faire de nouvelles découvertes en famille. Rencontrer de nouvelles personnes et donner à mes enfants le goût des différences tout en sachant d’où ils viennent. Nous gardons une maison familiale en France comme point d’attache…

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

En Californie…

Où aimeriez vous vivre une fois que vous serez à la retraite ?

Entre la France et un endroit coup de cœur découvert au cours de nos voyages.

 

Remerciements

Merci à Virginie d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie à Barcelone, en Espagne !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Virginie sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.

Vous aussi vous rêvez de vous expatrier à Barcelone ou d’aller y passer quelques jours en vacances ? Housetrip.fr vous aidera à trouver le logement de vos rêves !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • carte du monde espagne