L’interview de Nicolas, au Mexique

BOCA DE TOMATLAN 025

Nicolas, 33 ans, s’est installé au Mexique avec sa femme mexicaine et leur bébé après avoir vécu en Australie, au Mexique, au Brésil et en France.

 

 

 

 

mexiqueOù est-ce ?

Il s’agit de la Boca de Tomatlan, au Mexique.

 

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Nicolas
Age : 33 ans
Situation personnelle : En couple avec un enfant
Situation professionnelle : Ingénieur de formation, entrepreneur de profession
Pays et ville d’origine : Français originaire de Tours
Pays et ville d’accueil : Puerto Vallarta au Mexique
Type de visa : Visa de résident permanent sans limite de temps
Bloghttp://www.puerto-vallarta.fr/ et http://www.vivalatina.fr/

Qui êtes-vous ?

Ingénieur de formation, j’ai beaucoup voyagé pendant et après mes études (Mexique, Australie, Brésil). Je me suis installé avec ma femme mexicaine en France pour travailler dans l’aéronautique, secteur qui m’a depuis toujours fasciné. Je travaille maintenant à mon compte sur le web et j’ai très peu de temps libre entre mon bébé et ma boîte de bijoux mexicains en ligne, encore toute jeune.

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Travaillant sur le net, mon blog me sert à entrer en contact avec des vacanciers et retraités intéressés pour découvrir Puerto Vallarta et à leur servir d’intermédiaire pour faciliter leur installation. Le blog vient tout juste d’être lancé début janvier 2014 et donc ne rapporte encore rien pour le moment.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis à Puerto Vallarta au Mexique, j’y suis venu pour suivre ma femme mexicaine qui étant médecin n’était pas autorisée à pratiquer la médecine en France. Nous avons donc décidé de tenter notre chance au Mexique, ce pays offrant plus d’opportunités pour elle comme pour moi.
C’est la cinquième fois que je pars vivre à l’étranger, mais la première fois que je pars sans date de retour en tête et sans projet professionnel certain.

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

Avant de partir, je travaillais dans le secteur aéronautique à Toulouse, ma femme ne travaillant pas nous vivions sans excès.

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi de vous expatrier ?

Le manque d’opportunités en France et les opportunités professionnelles au Mexique nous ont poussées à partir. La perspective de vivre dans un cadre paradisiaque et d’avoir un meilleur niveau de vie nous ont aidé à prendre la décision.

Comment s’est passé votre départ ?

Nous sommes partis en vacances trois semaines, pour parcourir le Mexique et les trois villes nous intéressant pour nous installer. Au cours de ce périple de voyage, nous avons choisis Puerto Vallarta, ma femme est restées sur place et je suis rentré en France afin de finir mon contrat et d’organiser le départ final.
Pour les affaires c’est simple, nous avons tout vendu, meubles, déco et vêtements car nous n’avions qu’une petite maison en location temporaire à notre arrivée à Puerto Vallarta et nous n’avons emporté que nos valises.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Lancer une entreprise est toujours difficile, dans ce cas, dans un nouveau pays en partant de zéro et sans contact, ce fut d’autant plus délicat. Pour l’adaptation à la vie mexicaine, cela s’est bien passé vu que je connaissais déjà bien le pays et la culture.

Qu’est-ce qui vous plait dans le pays où vous vivez actuellement ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

Le fait d’être à mon compte, vu mes revenus, cela ne serait pas possible de continuer ainsi en France. Le fait d’être à 40 minutes de superbes plages me permet de m’évader dès que je le veux. D’une manière générale, la vie est plus simple au Mexique qu’en France.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est-ce qui est mieux ? Qu’est-ce qui est moins bien ?

La corruption et le manque de confiance vis-à-vis de la police est certainement le plus contraignant. Cependant, l’état du Jalisco est calme et il n’y a pas de troubles autres que la petite délinquance.

Boca de Tomatlan

Statues sur le malecon de Puerto Vallarta

Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’expatriation ?

Le Mexique se caractérise par des gens chaleureux et avec le sourire, et c’est quelque chose dont je profite au quotidien.

  • La mentalité des locaux

Les gens sont ouverts et content de rencontrer des étrangers.

  • Le climat

Dans l’état du Jalisco, le climat varie de chaud et sec en hiver à chaud et très humide en été. Les plantes poussent vites, j’ai un bananier dans le jardin qui a grandit de 2,50 m en 8 mois.

  • Le logement

Il est très facile de trouver un logement, étant donné la grande offre sur le marché de la location. Cependant les meilleurs maisons ou appartements se trouvent lorsque l’on connaît la ville, que l’on a des contacts ou bien un coup de chance.

  • La nourriture

J’adore la nourriture mexicaine, mais je ne mange jamais dans la rue. je le faisais par le passé mais j’étais tout le temps malade. La nourriture traditionnelle mexicaine est simple mais riche en goût d’autant plus que sur les marchés, tout est “bio” selon le terme européen, ce qui veut dire que les légumes viennent d’un potager, et c’est-ce qu’il y a de moins cher.

  • La scolarisation

L’école privée est recommandée car les école publiques laissent trop à désirer.

  • Les vacances

Pas de vacances, mais on se dépayse en un week-end.

  • La conduite

Pour la conduite, on peut tout à fait conduire avec le permis Français. J’ai personnellement repassé le permis mexicain afin de faciliter les contrôles de police. La conduite se fait à droite, et les gens roulent lentement entre les dos d’ânes, les nids de poules et les gens qui traversent sans regarder, cela est un peu stressant au début mais il y a finalement peu d’accidents.

  • La censure

Oui, les principales chaînes de télévision sont contrôlées par l’état.

  • Ce qui coûte cher dans votre pays d’accueil / ce qui ne coûte pas cher

La langouste ne coûte rien sur le marché, alors qu’un jouet en plastique importé peut coûter plus cher qu’en France.

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

La machisme et la non-chalance des hommes en général. Le Mexique est en train de voir l’émergence de femmes qui vont prendre le contrôle économique du pays.

Est-il facile de partir en weekend ?

Oui, les alentours de Puerto Vallarta regorgent de plages et criques à visiter, il y a aussi des activités culturelles, mais en petit nombre et il faut s’éloigner un peu de la ville.

Décrivez votre cadre de vie

Nous vivons dans une résidence en sommet de colline au pied d’une petite montagne. Nous sommes à l’écart du centre ville tout en étant à 4 kilomètres de l’océan. Les plages sympas sont à 40 minutes de voiture.

panorama-baie-puerto-vallarta

 

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Connaissant bien le Mexique, je n’ai pas eu de problèmes d’intégration.

Avez vous rencontré facilement les “gens du pays” ?

J’ai quelques amis Mexicains et Français aussi, mais travaillant à domicile je n’ai pas de collègues locaux.

Connaissez-vous la langue du pays ?

Je parlais déjà Espagnol, ayant vécu au Mexique par le passé.

Votre lien avec votre pays d’origine

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

Oui, via facebook essentiellement et skype de temps en temps.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Pas pour le moment.

Conclusion

Comment vous voyez vous dans 5 ans (vivre où et/ou comment) ?

Je me projette au même endroit, toujours dans le web mais avec quelques employés.

Comment préparez vous votre retraite ? Investissements ? Autre ?

Je compte organiser ma retraite moi-même sans avoir de plans établis pour le moment.

Boca de Tomatlan

Statues sur le malecon de Puerto Vallarta

Retrouvez Nicolas sur son blog

Le blog de Nicolas : http://www.puerto-vallarta.fr/

puerto-vallarta

Un an plus tard

Que devient Nicolas ? Habite-t-il toujours au Mexique ? Réponse dans cette nouvelle interview !

Un an plus tard

Remerciements

Merci à Nicolas d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie mexicaine !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Nicolas sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Il se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.