L’interview de Lucie, en Angleterre

2014-02-02 15.08.59

Lucie vit dans la région de Londres depuis près de 4 ans, après avoir vécu un an en Roumanie.

 

 

 

 

 

angleterreOù est-ce ?

Il s’agit d’une photo du quartier voisin d’où habite Lucie.

 

 

Découvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Lucie
Situation personnelle : En couple
Pays et ville d’origine : France – Pays de la Loire
Pays et ville d’accueil : Royaume-Uni – Londres
Bloghttp://mytourduglobe.com/

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Lucie, je suis originaire des Pays de la Loire mais je vis en Angleterre depuis début 2010. Je suis résidente au Royaume Uni où je travaille pour une entreprise danoise. Pas de contrat d’expatriation ou quoi que ce soit, je vis comme une britannique avec mon ami qui est d’ailleurs anglais.

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Voici mon blog: http://mytourduglobe.com/. Je tiens ce blog depuis début 2010, j’y parlais à l’époque de ma vie en Roumanie et il a maintenant évolué vers l’expatriation en Angleterre et le voyage. J’écris tout simplement car j’aime ça et que cela s’avère utile pour certaines personnes qui souhaitent vivre à l’étranger. Personnellement j’aime bien avoir le sentiment d’être utile or en répondant à certaines problématiques je le suis.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis actuellement tout juste en dehors de Londres, à l’origine je suis partie pour un stage de master de 6 mois et puis ayant rencontré mon ami anglais sur place je ne suis pas rentrée (enfin si, pour passer mon diplôme quand même). C’était la deuxième fois que je vivais à l’étranger, avant ce stage j’avais déjà passé un an en Roumanie.

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

Avant j’étais étudiante à Nantes où je vivais à quelques minutes de la fac. Nantes est une ville à laquelle je suis toujours très attachée même après tout ce temps. Mais je suis originaire du Maine-et-Loire.

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi de vous expatrier ?

J’ai toujours eu envie de bouger et l’expatriation est le meilleur moyen de connaître en profondeur à la fois la langue, les gens et le fonctionnement d’un pays. C’était aussi un défi personnel, j’ai passé quelques mois en France à chercher du travail et j’avais vraiment l’impression de stagner…puis j’avais très envie de rejoindre mon anglais.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est ce qui vous plaît moins ?

J’aime avoir l’impression d’apprendre quelque chose de nouveau tout le temps que ce soit sur le fonctionnement du pays ou les gens, le travail…Je travaille toujours à Londres qui est une ville qui ne se visite pas en deux semaines, il y a toujours quelque chose de nouveau. J’aime être dans un environnement dynamique et qui évolue en permanence. Ce qui me plaît le moins c’est le temps, l’hiver anglais n’est pas le plus clément!

Par rapport à la vie en France, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

D’un point de vue professionnel en Angleterre, on laisse sa chance au jeune même s’il a très peu d’expérience: on vous donne une certaine indépendance sans non plus vous lâcher dans la nature. Bien sûr on fait des erreurs mais on apprend. C’est parfois difficile mais on a l’impression qu’on s’en sortira quand même. De plus bien que Londres soit une ville chère, on a quand même l’avantage d’avoir beaucoup d’activités gratuites ou très peu chère donc on peut faire beaucoup avec peu, c’est appréciable. J’aime aussi beaucoup les anglais, la façon dont ils communiquent sans jamais s’énerver (je ne sais pas comment ils font ça!)
Ce qui est moins bien c’est le temps et la nourriture : la qualité des fruits et légumes n’est pas terrible, enfin je dis ça : j’ai grandit dans une ferme donc je me suis habituée à avoir de très bons produits!

Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’expatriation ?

  • Le climat

Contrairement à ce qu’on entend parfois il ne pleut pas tout le temps…enfin il pleut régulièrement quand même. Au printemps et en été, le temps n’est pas trop mauvais en général même s’il fait rarement très chaud. En hiver par contre c’est plus dur : entre le vent, la pluie et le froid, il faut bien se couvrir.

  • Le logement

En Angleterre je suis passée par la colocation, le squat, le petit studio en couple et enfin l’appartement. Pour la colocation je suis passée par Gumtree, à l’époque il m’a seulement fallu 3 jours pour trouver une chambre mais j’ai cru comprendre que ça a pas mal changé ces dernières années. Pour l’appartement c’était plus compliqué. Il a fallu passer par une agence, répondre à certains critères (avoir un CDI et des revenus réguliers). Mais pour un appartement on a pas le choix.

  • La nourriture

Au niveau de la nourriture j’adore les sunday roasts, les afternoon teas, les burgers et les english breakfasts. Par contre je déteste la jelly et tous les gâteaux recouverts de crème ou de sucre, on en trouve partout en Angleterre.
En plat français ce qui me manque le plus ce sont les plats à base de fromage comme la tartiflette. Les galettes bretonnes me manquent un peu aussi, donc je ramène ma farine quand je rentre en France. Au final même si certains plats nous manquent, on trouve toujours autre chose pour les remplacer.

  • Les vacances

J’ai droit à 25 jours de vacances par an auxquels il faut ajouter les jours fériés.

  • Le système de santé

Les soins sont pris en charge par le NHS : le médecin est gratuit mais on paie pour les ordonnances, quelque chose comme 8 euros. Je ne sais plus vraiment car j’ai une dispense donc je ne paie pas mes médicaments. Pour certaines maladies, ils donnent une carte qui exempt de payer les ordonnances. Le problème avec le NHS c’est que parfois on peut attendre assez longtemps avant de voir un spécialiste donc certains préfèrent aller dans le privé: on attend moins mais c’est payant. Donc là on peut souscrire à une assurance privée qui prendra en charge les soins liés aux médecins du privé. Certaines entreprises proposent aussi ce genre d’assurance privée pour leurs employés, vu la quantité de gens qu’ils ramènent aux compagnies d’assurance, ils obtiennent de bons tarifs.

  • La conduite

Avec un permis provenant de n’importe quel pays de l’UE on peut conduire en Angleterre. Cependant quand on s’installe en Angleterre, qu’on achète sa voiture et qu’on veut l’assurer certaines compagnies d’assurances refusent d’assurer les permis étrangers (il me semble que ce n’est pas légal d’ailleurs). Notre assurance a refusé de m’ajouter sur les papiers donc j’ai dû demander une équivalence du permis français: il s’agit juste de remplir un formulaire, de payer £50 et de montrer son passport. Sous 3 semaines on reçoit son permis anglais. Et là, on règle le problème de l’assurance.

  • La censure

Certaines sites de téléchargement sont bloqués, c’est possible qu’il y ait certaines sites censurés mais je n’ai pas vraiment remarqué. Ca ne m’affecte pas au quotidien en tout cas.

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

Ce qui est le plus perturbant c’est que les anglais sont gentils en toute circonstance et ne sont pas très directs. Par exemple si vous rendez une présentation on ne vous dira pas que c’est nul, on vous dira qu’il faut améliorer ci ou ça. Ils prennent des pincettes en permanence. C’est parfois difficile à gérer quand on sait que certaines personnes ne font pas leur boulot: la française en moi se manifeste mais je me souviens qu’en Angleterre ça ne se fait pas d’être trop direct. C’est parfois frustrant.

Avez-vous des «habitudes» ?

Effectivement j’ai pris quelques habitudes locales: le dimanche je vais manger mon sunday roast et je vais aussi bien volontier au pub où je ne bois que du vin ou du cidre par contre: je n’aime pas la bière. J’ai aussi pris l’habitude de positiver: les anglais positivent beaucoup 🙂

Est-il facile de partir en weekend ?

Partir en weekend est très facile, il y a effectivement beaucoup de choses à visiter aux alentours: vieux bâtiments religieux, ruines romaines…on peut aussi faire des randonnées. L’avantage d’être près de Londres c’est qu’on a accès aux aéroports donc on peut facilement prendre un vol pas cher et partir pour quelques jours.

Décrivez votre cadre de vie ?

Pour le moment j’habite dans une petite ville juste en dehors de la M25 (la frontière londonienne si l’on veut). C’est une petite ville très bien connectée à Londres: autour on trouve principalement des fermes, des forêts.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

Alors une anecdote d’expat, j’en ai sûrement mais là, rien ne me vient en tête…

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

Ma journée typique en semaine ressemble à ça: je prends le train vers 8.15 pour me rendre à Londres, près de Goodge Street là où je travaille. Je travaille dans une petite équipe très internationale où je gère le marketing en ligne pour le marché francophone d’un comparateur de prix de billets d’avion en ligne. Je ne peux pas rentrer trop dans les détails.

Le weekend en général j’essaie d’abord de récupérer de ma semaine, le samedi matin je gère les emails relatifs au blog et j’écris les articles (en général ça déborde sur le reste du weekend), le samedi sert surtout à régler ce qui n’a pas pu être fait dans la semaine (les courses, la Poste ce genre de choses) et le dimanche j’en profite pour visiter un peu le Hertfordshire où j’ai déménagé il y a quelques mois.

Près de Tottenham Court Road/Goodge Street

Près de Tottenham Court Road/Goodge Street

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Oui je n’ai pas vraiment eu de problème d’intégration en Angleterre, cependant j’avais un peu de mal à comprendre les anglais natifs à cause de l’accent.

Avez vous rencontré facilement les “gens du pays” ?

J’ai toujours travaillé entouré de britanniques donc je n’ai pas vraiment eu de problèmes pour en rencontrer. Après je n’ai pas non plus eu de problèmes pour rencontrer des gens en dehors non plus.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres français sur place ?

Oui j’ai quelques amis qui vivent à Londres ou dans la banlieue que je vois régulièrement.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Ce n’était pas ma première expatriation donc je me suis plutôt bien adaptée à ma vie au Royaume Uni, bien sûr cela a demandé des efforts mais rien d’insurmontable.

Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

Oui je parlais déjà anglais avant d’arriver, je suis passée par une fac de langues étrangères.

La campagne londonienne

La campagne londonienne

Votre lien avec la France

Face à quelle mentalité/habitude/défaut français êtes-vous plus clément, avec le recul d’habiter à l’étranger ?

Honnêtement la plupart des français que je fréquente maintenant sont des expatriés donc ils ont un peu perdus leurs habitudes françaises…

A quelle fréquence rentrez vous en France ?

Environ deux fois par an.

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté en France ?

Je parle toutes les semaines sur Skype avec mon entourage proche, pour les autres c’est plus irrégulier. Pareil pour les amis, c’est un peu plus irrégulier.

Avez vous prévu de revenir vivre en France un jour ?

Pour le moment ce n’est pas prévu mais on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Je n’ai pas de raisons particulières de vouloir rentrer en France.

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Je pense que depuis que je suis expat’, je suis beaucoup plus indépendante et plus pro-active dans le sens où je me prends vraiment en charge sans attendre qu’on m’aide (bien sûr un peu d’aide fait toujours plaisir, hein). Je pense aussi être plus positive, ça doit être lié au contact permanent avec les anglais…

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Renseignez-vous sur le pays où vous voulez vous expatrier, prenez des contacts mais n’attendez pas qu’on fasse tout pour vous non plus.

Comment vous voyez vous dans 5 ans ?

Oh dear! Je ne sais pas, possible que je sois encore en Angleterre ou pas. Pas en France en tout cas.

Comment vous voyez vous dans 20 ans ?

J’ai déjà du mal à me projeter dans 5 ans alors, 20 ans honnêtement c’est impossible. 🙂

Comment préparez vous votre retraite ?

Pour le moment, j’essaie déjà d’économiser tous les mois. Apparemment mon entreprise propose des plans de retraite donc il est possible que j’y souscrive, je crois ce sera obligatoire bientôt de toute façon.

Dans quel coin du monde rêvez vous de vivre ?

Honnêtement, j’adore l’Europe, je crois que j’aimerais bien retourner vers l’Est de l’Europe cependant.

Retrouvez Lucie sur son blog

Le blog de Lucie : http://mytourduglobe.com/

mytourduglobe

 Un an plus tard

Lucie habite-t-elle toujours en Angleterre ? Comment a évolué sa vie ? Découvrez ses réponses ici !

Un an plus tard 

Remerciements

Merci à Lucie d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous son expérience anglaise !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Lucie sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Elle se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.