L’interview de “Rentrera-t-elle au bout d’un mois?”, un an plus tard en Chine

Il y a un an, l’auteure de “Rentrera-t-elle au bout d’un mois?” nous parlait de sa vie à Hong Kong.

Aujourd’hui, nous revenons vers elle pour savoir où elle en est.

Rentrera t elle au bout d un mois

Habites-tu toujours à Hong-Kong ?

Oui, je suis toujours à Hong Kong ! Depuis, j’ai déménagé sur l’île de Lantau pour plus d’espace et de verdure. C’est une vie différente ici, plus calme, ce qui me permet d’apprécier l’agitation de la ville quand bon me semble… sans la subir !

Je ne suis toujours pas rentrée en France, mais les billets sont pris : après un an et demi en Asie Pacifique, je m’octroie enfin un séjour en France, le temps de faire le plein de bonnes choses ! Jusque là, j’avais plutôt favorisé les voyages dans le coin : Australie, Thailande, Japon, Nepal, Singapour, Corée du Sud, Chine…

Qu’y fais-tu aujourd’hui ?

Je travaille toujours dans la publicité, mais dorénavant ma société est basée à Hong Kong. J’oscille entre le télétravail avec des clients basés en Europe et le travail sur place, avec Hong Kong. Les projets n’ont de cesse d’évoluer, je n’ai pas le temps de m’ennuyer.

En parallèle, j’ai créé un tout nouveau blog, où je partage mes voyages en images, mes idées, conseils et inspirations : www.milesofhappiness.com.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui te plait dans ta vie à l’étranger, et qu’est-ce qui te plait moins ? Penses-tu t’être habituée aux choses qui te gênaient il y a un de cela ?

Le lifestyle d’expat est toujours aussi excitant. On essaie tout, on ne repousse rien au lendemain, avide de découvertes… Je passe mon temps à voyager, ou à découvrir Hong Kong. C’est très excitant. À côté de ça, le côté professionnel est tout aussi dynamique et plein d’opportunités.

Sans titre 2

En arrivant, c’est l’idée de ne plus voir mes proches qui m’inquiétait. Coup de chance : Hong Kong INTRIGUE ! Résultat, en un an et demi, nous avons eu plus d’une douzaine de visites venues de France, en escale ou bien pour un séjour plus long ici.

Concernant les inconvénients de la vie ici, à défaut de s’y habituer, on essaie de les contrer, tout simplement. Éviter les heures de pointe dans les transports, ne pas sortir durant les pics de pollution, se réfugier à la plage ou voyager durant les périodes de chaleur humide… On s’adapte comme on peut!

As-tu découvert d’autres choses qui te plaisent dans ce pays ? Et qui ne te plaisent pas ?

J’ai eu la chance de pouvoir profiter de la situation géographique idéale de Hong Kong pour voyager dans les environs. Nous sommes entourés de destinations paradisiaques, il y a un beau potentiel découverte !

Pour ce qui est de Hong Kong en elle-même, j’ai découvert le Dragon Boat, un sport traditionnel local, qui m’a permis de faire de belles rencontres. Et, régulièrement, de nouvelles découvertes : plages, rooftops, concept stores, events…

J’ai également découvert l’été… Un suplice, cette chaleur à 90% d’humidité! L’été dernier a été difficile, nous étions en pleine ville et dans un petit studio à deux. Cet été devrait mieux se passer, nous avons plus d’espace, une piscine et de l’air, ici. Affaire à suivre…

Est-ce qu’un an de plus te donne l’impression d’être encore davantage intégrée ?

Oui, ça fait vraiment la différence. Je ne fais plus d’excursions temples/randonnées toutes les semaines, par contre, j’ai mes habitudes, mes amis, mon bar préféré, ma plage favorite pour l’apéro… La vie normale ! Ça fait du bien de poser les bagages, de se sentir chez soi et de prendre le temps de s’intégrer vraiment.

Sans titre

Quel est ton bilan général de cette année passée ?

Hong Kong nous est tombé dessus par hasard, une opportunité professionelle pour mon mari. Nous sommes arrivés sans vraiment savoir à quoi nous attendre, nous avons pris le temps d’apprivoiser la ville, et aujourd’hui, nous sommes chez nous ! Pour ce qui est du bilan, je dirais qu’il faut savoir faire preuve de patience, et se laisser du temps pour apprendre à apprécier les choses pleinement.

Aucun projet de quitter notre vie Hong Kongaise pour le moment, c’est plutôt le contraire : continuer à profiter, et à explorer les environs. D’ailleurs, pour suivre nos escapades, n’hésitez pas à aimer ma page Facebook : https://www.facebook.com/milesofhappines

Bons voyages !

Merci pour ces réponses, et bonne continuation !