Tout savoir sur vos droits en cas de retard de vol, annulation de vol ou surbooking

Pour diverses raisons, il arrive que des vols soient retardés, annulés, ou surbookés. Dans ces cas-là, le Règlement européen sur le droit des passagers aériens garantit des droits étendus aux passagers aériens. Sous certaines conditions, une indemnisation est prévue à titre de réparation du préjudice subi.

Malheureusement, peu de gens connaissent leurs droits et seuls 5 à 10% des passagers aériens font les démarches pour obtenir une compensation financière. Il est maintenant temps de connaitre ses droits et de savoir comment se faire indemniser en cas de problème !

 

Tout d’abord, il faut savoir que pour pouvoir obtenir un dédommagement, votre vol doit décoller ou atterrir dans un pays de l’UE et dans ce dernier cas, le vol doit être opéré par une compagnie aérienne dont le siège se trouve dans l’UE.

Quels sont mes droits en cas de vol retardé ?

Un retard d’avion de plus de 3 heures à l’arrivée ouvre le droit à une indemnisation. Dans ce cas là, chaque passager peut donc réclamer un dédommagement de 250€ à 600€ dont le montant de l’indemnité dépend de la distance du vol.

A partir de 2 heures de retard, la compagnie aérienne se doit de fournir des collations et boissons gratuitement aux passagers.

Cependant, la compagnie aérienne est libérée de son obligation de payer en cas de “circonstances extraordinaires” (fermeture d’un aéroport, grève, conditions météorologiques extrêmes, …).

 

Quels sont mes droits en cas de vol annulé ?

Si la compagnie aérienne vous a informé de l’annulation de votre vol moins de 14 jours avant celui-ci, vous pouvez prétendre à une compensation financière, comprise entre 250€ et 600€ par personne (même si vous avez pu voyager sur un autre vol). Cette indemnité dépend des horaires du vol de remplacement mais aussi de la distance du vol.

Si vous devez attendre plusieurs heures à l”aéroport, la compagnie aérienne doit normalement vous offrir des boissons et collations.

 

Quels sont mes droits en cas de vol surbooké ?

Si la compagnie aérienne est responsable du refus d’embarquement pour surbooking, vous êtes en droit de réclamer une indemnisation dont le montant dépend de la distance du vol (entre 250€ et 600€ par personne).

Il faut que vous ayez eu connaissance de cette modification moins de 14 jours avant la date de départ initiale et que le vol alternatif sur lequel vous avez été placé soit arrivé plus de 3 heures après l’heure d’arrivée initialement prévue ou qu’aucun transport de remplacement ne vous ait été proposé.

 

Quoi faire lors d’un retard de vol, d’un annulation ou d’un surbooking ?

Dans tous les cas, vous pouvez agir dès que vous vous rendez compte du problème, à l’aéroport.

Tout d’abord, renseignez-vous sur la raison du retard de l’avion auprès de la compagnie aérienne et demandez à vous les faire préciser par écrit.

Ensuite, collectez des preuves : photos, tickets de caisse de vos dépenses supplémentaires liées au retard ou à l’annulation (repas, nuits d’hôtel, taxi, …)… collectez tout ce qui vous permettra de démontrer que vous êtes arrivé suffisamment en avance à l’aéroport (et que le problème ne vient pas de vous) ainsi que l’irrégularité du vol.

Vous pouvez ensuite vous rendre sur le site Flightright pour calculer le montant de votre indemnisation grâce à leur simulateur.

Si vous pouvez prétendre à une indemnisation, ils défendront vos droits et vous pourrez bénéficier de leur expertise (ils connaissent les arguments à avancer pour vous donner gain de cause et vous obtenir les dédommagements auxquels vous avez droit).

L’avantage est qu’ils ne prennent leur commission (de 25%) que lorsque votre indemnisation est obtenue. Vous ne payez rien en avance ou si la demande n’abouti pas.

 

Avez-vous déjà eu un retard d’avion, un vol annulé ou un vol surbooké dans lequel vous n’avez pas pu monter ? Aviez-vous demandé un dédommagement ?