L’interview de Jacques, en Corée du Sud



coree-du-sud-8

Jacques nous raconte son expérience de vie à l’étranger et en particulier ces 6 derniers mois en Corée du Sud.

 

 

 

 

coree_du_sud_carteDécouvrez son interview

Carte d’identité

Prénom : Jacques
Age : 29 ans
Situation personnelle : Célibataire
Pays et ville d’origine : France , Paris
Pays et ville d’accueil : Corée du Sud, Séoul
Type et durée du visa : Vacances Travail , 1 an
Début de votre expatriation : Octobre 2015
Motif de l’expatriation : YOLO
Blogwww.thekoreandream.fr

 

Présentez-vous ?

Je m’appelle Jacques, d’origine sino-cambodgienne, né à Paris, ayant étudié en Angleterre et travaillé à New York un certain temps, je suis habitué à voyager et à mener une vie internationale. Mon domaine était l’informatique où j’ai travaillé en tant que support IT aux traders dans une banque d’investissement à New York. Suite à cette expérience, à l’approche de mes 30 ans, j’avais besoin d’un break dans ma vie et j’ai décidé de m’expatrier pour me consacrer à mes passions, la danse et les langues.

Quelle est l’adresse de votre blog ?

Voici mon blog : www.thekoreandream.fr,  comme son nom l’indique j’ai créé ce blog pour pouvoir partager mon rêve qui était de vivre en Corée du Sud. J’ai fait ce blog pour aller au-delà des stéréotypes et préjugés qu’ont certains français sur la Corée du Sud, la limitant au Gangnam Style de Psy ou à Samsung… J’avais envie d’illustrer les côtés positifs de la Corée et montrer ce qu’un local pourrait vivre ici. Je donne également des conseils aux personnes qui souhaiteraient venir vivre ici.

coree-du-sud-1

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d’origine ?

En France, je vivais chez mes parents à Paris et j’avais commencé à travailler pour une boite de consulting pendant deux ans jusqu’à ce qu’une première envie d’expatriation m’étais arrivée.

J’ai eu la chance de faire un VIE à NY pour une grande banque d’investissement et pendant cette période j’ai eu comme un déclic sur ma carrière et j’ai eu envie de changement. En effet, je ne m’épanouissais pas au travail dans mon domaine et je voulais tenter autre chose. On n’a qu’une vie dit-on et j’ai donc décidé de partir en PVT en Corée qui est limité à l’âge de 30 ans. Je suis donc rentré en France quelques mois pour revoir ma famille avec qui je vivais avant de partir pour l’aventure Corée. Ce n’était pas ma première fois ici car j’étais venu en tant que touriste il y a quelques années et j’avais déjà adoré. Cela faisait également plus de 15 ans que j’étais passionné par la culture coréenne et comme ils excellent dans le domaine de la danse hiphop, c’était vraiment l’occasion parfaite.

Votre vie à l’étranger

Comment s’est passé votre départ ?

Le départ s’est très bien déroulé, je n’ai emporté que le minimum vital car je savais que ce qui me manquerait je le trouverais sur place. J’avais vraiment hâte de démarrer une nouvelle vie !

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Les premières semaines se sont très bien déroulées, j’avais un ami qui m’a logé les premiers jours le temps que je trouve un logement. Cela s’est fait très rapidement, le lendemain de la visite j’emménageais déjà ! J’avais pris des cours au centre culturel coréen pendant deux ans et je pouvais parler un peu. Mais ce n’était vraiment pas assez pour avoir de vrai discussions avec des coréens. C’est vraiment ici que j’ai pu progresser en Coréen en me faisant des amis coréens. En participant à beaucoup d’activités (cours de danse, cours de corées, sorties culturelles, événements locaux…) j’ai rencontré beaucoup de personnes (coréens et étrangers). Pour ce qui est du travail ce n’était vraiment pas facile à trouver mais en forçant un peu le destin on arrive à tout !

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre vie à l’étranger ? Qu’est-ce qui vous plaît moins ?

Ce qui me plaît le plus à Séoul incontestablement c’est la sécurité ! Ici on peut se balader à 3 heures du matin dans la rue sans crainte ou bien laisser son portable et portefeuille sur la table d’un café pour aller aux toilettes et revenir en les retrouvant à la même place ! Le niveau de vie est vraiment confortable ici, avec moins de 1000 euros par mois on peut vivre très bien si on fait un peu attention. La nourriture est excellente et diverse, les habitants sont vraiment gentils et polis en général et la ville est très dynamique et ne dors quasiment jamais !

Il y a peu de choses qui me déplaisent en Corée pour le moment mais si je devais en citer une, c’est peut-être la pression que subissent les femmes. Arrivées à peine vers la mi-vingtaine les femmes sont en général déjà sous pression quant à leur futur que ce soit pour le travail ou pour le mariage.

Par rapport à votre pays d’origine, qu’est ce qui est mieux ? Qu’est ce qui est moins bien ?

A Séoul, la sécurité est incomparable, l’administration est très carrée (j’ai eu mon compte en banque ouvert avec carte et compte internet prêt en 20 minutes !), les supermarchés sont ouverts 24h/24 7j/7, les transports sont propres et ponctuels,…et tant d’autres.

Le nombre de jours de vacances en Corée est bien inférieur qu’en France, peut-être un de mes seuls regrets, …

 

Quelles sont les caractéristiques de votre pays d’accueil ?

  • Le climat

Il fait très froid l’hiver et très chaud et humide l’été.

  • La nourriture

Il y a vraiment tout type de nourriture ici et en termes de cuisine coréenne c’est également très varié ! Barbecue, soupe, plats sautés grillés, riz, nouilles, tous types de viandes cuisinés à toutes les sauces ! A noter que beaucoup de coréens aiment bien manger épicé ! En France on ne voit que l’arbre qui cache la forêt en terme de gastronomie coréenne.

Je dois avouer que la cuisine française me manque parfois et surtout la pâtisserie française !

  • Les vacances

3 semaines par an à partir de la deuxième année seulement
coree-du-sud-2

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

Une des habitudes culturelles du pays est de respecter les anciens. Ça se retranscrit même dans la langue où lorsque l’on s’adresse à des personnes plus âgées ou ayant une hiérarchie supérieure on doit utiliser un certain langage de politesse. Cette habitude pour moi est très bien mais pas lorsque ça devient trop extrême et qu’on en vient à respecter l’irrespectable. Si quelqu’un commet une erreur et qu’elle est en haut de la hiérarchie on n’osera pas la contredire.

Avez-vous des «habitudes» ?

Pas vraiment de nouvelles habitudes à part celles que j’avais déjà. Ou peut-être aller déguster des raviolis coréens dans des restaurants encore ouvert en rentrant de soirée à 5 heures du matin !

Est-il facile de partir en weekend ?

Il y a beaucoup de villes à visiter, de beaux paysages, et divers environnement, montagnes, plages, îles, villes,… Etant arrivé au début de l’hiver je n’ai pas pu visiter d’autres villes pour le moment mais c’est prévu !

Décrivez votre cadre de vie ?

Je vis dans le fameux quartier de Gangnam, c’est que des grands buildings avec des magasins un peu partout. J’habite juste à côté de mon école de danse et à deux pas du métro. Les transports sont très pratiques et je mets une demi-heure pour aller au bureau.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote ?

C’est en allant à un cours de salsa et en discutant avec une élève qui prenait aussi des cours que j’ai trouvé mon travail. Alors que pendant des semaines j’avais essayé à tout niveau de postuler à un poste dans mon domaine sans avoir reçu une seule réponse, il aura fallu quelques pas de salsa pour décrocher un entretien ! L’élève en question m’avait tout simplement dit que son entreprise était à la recherche d’employés étranger car ils voulaient devenir globaux. Je lui ai envoyé mon CV et le lendemain j’ai décroché un entretien puis le job ! Cette élève en question est maintenant mon manager !

Pouvez-vous nous raconter une journée typique ? De travail puis une journée de weekend ?

Je travaille de 9h à 18h30 en général puis après le travail je vais soit à mon cours de coréen soit à mon cours de danse. Les weekends je vais également à mon cours de danse puis de temps en temps je travaille sur mon blog et le soir en général je sors avec des amis !

 

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

La plupart des coréens que je rencontre sont vraiment ouverts et curieux à mon égards, malgré la barrière de la langue on essaye des deux côtés de communiquer et de se comprendre. Certains de mes collègues ont peur de s’asseoir à côté de moi pendant le déjeuner car leur anglais n’est pas très bon. Sinon en tant que seul européen, ils essayent vraiment de m’intégrer et je me sens vraiment spécial (dans le bon sens) au sein de la compagnie.

Avez vous rencontré facilement les « gens du pays » ?

Oui je rencontre autant de coréens que d’étrangers, après même s’il est toujours plus tentant de se laisser aller dans la facilité et rester entre étrangers, je me force à rencontrer et à voir beaucoup de coréens, ne serait-ce que pour pratiquer la langue mais aussi pour m’imprégner totalement de leur culture. Je ne veux pas être le type d’expat qui reste entre expat et qui vit dans le pays sans essayer de s’intégrer ou même d’apprendre la langue.

Voyez vous / côtoyez vous d’autres personnes de votre pays d’origine sur place ?

Oui plusieurs amis français de tous domaines que j’ai en cours de route rencontré de façon fortuite en Corée!

Vous êtes-vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

Oui, je me sens comme chez moi, comme si j’avais trouvé ma place ici.

coree-du-sud-7

Votre lien avec votre pays d’origine

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d’origine ?

Pas encore rentré, pas vraiment prévu de rentrer pour le moment.

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d’origine ?

J’utilise skype au moins une fois par semaine pour parler avec ma famille ou sinon on se texte via Whatsapp. Pour les amis c’est la même chose mais moins fréquemment.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d’origine un jour ?

Pour l’instant je suis très heureux et épanouis là où je suis, je vis au jour le jour et si je pouvais m’installer ici je le ferais, sinon j’ai encore beaucoup de pays dans le monde à explorer avant de revenir en France !

coree-du-sud-6

Conclusion

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

Je pense que les futurs expatriés n’ont pas vraiment besoin de conseils et qu’ils seront assez débrouillards surtout à Séoul ou tout est plutôt facile même sans parler coréen. Mais pour des personnes qui hésiteraient à s’expatrier j’ai envie de leur dire que si vous aviez toujours rêver de partir à l’étranger pour y vivre quelques temps, n’attendez plus ! Si vous faites ce traivail que vous détester depuis des années, au lieu de vous plaindre, partez ! Prenez le risque ! Ne trouvez plus d’excuse et faites le pas ! Il n’y a rien de plus jouissif que de faire quelque chose dont on a vraiment décidé et qu’on aime. L’expérience qu’on vit est incomparable, on y acquiert une expérience humaine, professionnelle et culturelle unique.  Pour le slogan de mon blog, j’ai choisi Walt disney : « Tous nos rêves peuvent se réaliser, si on a le courage de les poursuivre. »

Comment vous voyez vous dans le futur ?

Je vis au jour le jour , YOLO !

 

Le blog de Jacques

Le blog de Jacques : http://www.thekoreandream.fr/

thekoreandream

Remerciements

Merci à Jacques d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d’avoir partagé avec nous sa vie en Corée du Sud !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Jacques sur son interview, n’hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Il se fera un plaisir d’y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l’étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.